Le Cameroun lance une nouvelle plateforme d’immatriculation des agents de l’Etat

0
116
MOTAZE
Louis Paul Motaze, Ministre camerounais des Finances
(BFI) – Le ministre Camerounais des Finances, Louis Paul Motaze, a annoncé via un communiqué rendu public le 22 février 2021, que l’opérationnalisation de l’application « ebulletin » qui permettra désormais aux agents de l’Etat d’imprimer leur attestation d’immatriculation directement en ligne

Il est désormais possible pour les agents d’Etat, à partir d’une connexion internet sur un ordinateur, une tablette ou encore un smartphone, d’obtenir leurs attestations d’immatriculation en ligne. Ceci grâce à la nouvelle plateforme mise sur pied par le ministère des Finances dénommée ebulletin. L’annonce a été faite par le chef de ce département ministériel Louis Paul Motaze, dans un communiqué datant du 22 février 2021. Ebulletin fait suite aux nombreuses sollicitations de la plateforme de la Direction générale des impôts et s’inscrit dans le cadre de la simplification des procédures engagées par le ministère des Finances.

L’opération vise à « mettre les usagers à l’abri des déplacements onéreux, vers les différents centres des impôts de la République, en rendant plus fluide l’obtention de ladite attestation, mais également à donner la possibilité aux banques d’en éditer pour leur clients », renseigne le communiqué dont nous avons eu copie.

Jusque-là, la plateforme de la Direction générale des Impôts était dédiée aux questions liées aux bulletins de solde. Du côté des usagers, l’application numérique a le mérite de faire gagner en temps et en argent pour l’obtention de ce document. Le Minfi rappelle par ailleurs dans son communiqué que « l’exigence de la présentation d’un numéro d’identifiant unique pour toute opération à caractère économique est prescrite par la loi de finance et son obtention est gratuite ».

Accélérer la digitalisation

Dans un contexte gangrené par des pots de vin et la lourdeur administrative, l’application ebulletin vient simplifier la vie aux usagers et aux entreprises. Cette plateforme s’inscrit dans la même dynamique que le Syampe, Système d’agrégation des moyens de paiements de l’État, initié par la direction générale des impôts. Le Syampe permet non seulement aux contribuables de contrôler ses frais de contribuable sans se déplacer vers les administrations compétentes pour les suivis. Il fournit également des relevés sécurisés, automatiques et authentifiées de toutes les opérations fiscales et non fiscales.

D’autres départements ministériels devront renforcer et privilégier cette dématérialisation encouragée par le gouvernement de la République.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here