Le Cameroun annule les frais de stationnement des camions de marchandises à destination de la RCA

0
49

(BFI) – Le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibéhé Massena, et son homologue centrafricain, Arnaud Abazene Djoubaye, viennent de présider à Yaoundé, la capitale du pays, une réunion de concertation regroupant des autorités et transporteurs camerounais et centrafricains, opérant sur le corridor Douala-Bangui.

Au terme de cette rencontre, souligne le ministère camerounais des Transports, les parties ont convenu de la suspension de la pose des GPS sur les camions transportant des marchandises à destination de la RCA, en raison du nombre important de véhicules qui attend actuellement de recevoir cet équipement au port de Douala. Cette longue file d’attente est consécutive aux perturbations créées à la frontière avec le Cameroun, depuis décembre 2021, par des rebelles centrafricains.

En plus de la suspension de la pose des GPS, équipement permettant de s’assurer que les marchandises déclarées en transit sur le territoire camerounais et donc exonérées de droits de douane, ne sont pas reversées sur le marché par des opérateurs économiques véreux, la rencontre entre autorités et transporteurs centrafricains a débouché sur deux autres décisions majeures.

Il s’agit, apprend-on, de l’annulation des frais de stationnement (pénalité pour occupation de l’espace portuaire au-delà des jours de franchise) et de surestarie (pénalité sur détention du conteneur sur un terminal au-delà des délais de franchise) pour toutes les marchandises à destination de la RCA.

Par ailleurs, le ministre centrafricain des Transports et de l’Aviation civile a rassuré les transporteurs camerounais de la revalorisation des tarifs à 3,3 millions de FCFA par camion, ainsi que la sécurisation du corridor, avec escorte des camions à partir de la ville frontalière de Garoua-Boulaï.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here