L’Autorité aéronautique civile du Cameroun digitalise son système de passation des marchés

0
56

(BFI) – C’est à travers un atelier de formation que l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (CCAA), entreprise relevant du portefeuille de l’État, prépare son arrimage à la passation des marchés en ligne à travers la plateforme « Cameroon Online E-procurement System » (Coleps) indique Investir au Cameroun.

« En effet, ce système qui pourrait aider en gain en temps lors de la collecte et le traitement informatisé favoriserait la transmission rapide d’informations et la réduction considérable des risques d’erreurs », explique l’Autorité aéronautique.

Elle précise que la parfaite maîtrise de l’utilisation du logiciel de passation de marché permettra à coup sûr d’arriver à une gestion plus sécurisée des documents, à plus de transparence dans les masses de données des marchés, à la réduction des délais de paiement et la diminution des coûts de traitement (moins de papiers).

Il est à noter que les simulations faites durant la formation ont porté sur le dépouillement et l’évaluation des offres ; la réception des propositions et l’attribution des résultats, la gestion des recours à l’étape d’attribution et sur la production des statistiques.

La première phase de ce projet, conduit par le ministère des Marchés publics, qui porte sur la dématérialisation des procédures de passation des marchés, prend entièrement effet d’ici 2023. L’objectif final est de réduire la corruption dans le secteur des marchés publics au Cameroun. Car bien souvent, c’est le contact entre les prestataires et les fonctionnaires qui favorisent certaines collusions.

Dans son rapport présenté fin 2018, la Commission nationale anticorruption (Conac) classe le ministère des Marchés publics comme l’administration la plus corrompue du pays. Mais cet objectif ne pourra être atteint que si un volume conséquent de marchés publics est passé par voie électronique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here