La Sonatrel habilitée à créer des filiales

0
382
DG SONATREL
Victor Mbemi Nyaknga, directeur général de la Sonatrel

(BFI) – Paul Biya, le président de la République du Cameroun, a signé, le 23 avril, un décret portant approbation des statuts de la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel), au capital de 10 milliards de FCFA. 

A travers la signature de deux décrets majeurs ce 23 Avril 2020, le Chef de l’État vient de consacrer de nouveaux statuts à la SONATREL, notamment en ce qui concerne sa réorganisation et son fonctionnement. Cette réforme intervient trois jours après la coupure nationale d’électricité survenue sur le Réseau Interconnecté Sud (RIS), suite à un incident sur la ligne de transport de l’électricité 90 kilovolts Oyomabang-Ayala, dans la périphérie de Yaoundé, aux alentours de la localité de Nomayos, dans la région du Centre.

En parcourant le texte présidentiel, l’article 6, alinéa 1, dispose que « La Sonatrel peut créer des filiales auxquelles elle confie des missions spécifiques en lien avec son objet social ». L’article suivant précise que ces filiales doivent être créées par résolution du conseil d’administration. Ce qui donne ainsi une plus grande marge de manœuvre à cette société anonyme dans ses missions.

Il s’agit de la gestion du réseau public de transport, la planification, le développement et la construction du réseau public de transport, pour le compte de l’État, unique actionnaire de l’entreprise. Cette géographie du capital est également susceptible de changer. « L’actionnariat de la Sonatrel peut être ouvert à d’autres entités publiques ou privées », indique l’article 2 alinéa 2.

Placée sous la tutelle technique du ministère de l’eau et de l’énergie et sous la tutelle financière du ministère des finances, la SONATREL devra jouer un rôle crucial dans le secteur énergétique au Cameroun dans les prochaines années.

Comme le disait déjà Paul Biya lors de la cérémonie d’inauguration de l’unité de traitement de gaz naturel de Ndogpassi à Douala, le 15 novembre 2013 : « L’énergie se situe au cœur de tout processus de développement. Sans elle, il ne peut y avoir d’industrie, ni de transformation de matières premières, et donc, pas d’économie moderne. ». Le Chef de l’Etat à travers cet acte , concrétise donc un processus de réformes déjà entrepris avec d’autres entreprises parapubliques.

Créée en 2015, la Sonatrel finance ses activités par les revenus issus des prestations réalisées dans le cadre du transport et de la gestion du réseau de transport de l’électricité. Ceci sur la base d’un profil tarifaire publié par le régulateur du secteur le 11 décembre 2018 et fixé à 10,626 FCFA/kWh.

Rémy Ngassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here