La construction d’un 2e aéroport international en gestation en Centrafrique

0
186

(BFI) – L’aéroport de Bangui M’poko, mis en service en 1967, est le seul aéroport international de la RCA. En dépit des travaux en cours, cette plateforme présente, hélas, des insuffisances en termes de disponibilité de surface, de capacité d’accueil et d’équipements de traitement des flux de passagers et de bagages.

Se connecter plus efficacement au reste du monde par les airs, c’est l’objectif que s’est fixé la République centrafricaine (RCA). Le pays enclavé d’Afrique centrale entend construire un nouvel aéroport aux normes internationales pour accroître les trafics passagers/fret. Le Premier ministre Henri Marie Dondra l’a fait savoir devant les députés, samedi 14 août, au cours de la déclaration de politique générale du gouvernement.

Le projet, qui reste encore à l’étape embryonnaire, devrait connaître une avancée significative avant la fin du mandat quinquennal du président Faustin-Archange Touadéra, réélu en décembre 2020, a laissé entendre le chef du gouvernement.

Mais en attendant, l’Etat poursuit le plan de réhabilitation de l’aéroport international de Bangui M’Poko financé par l’Agence française de développement (AFD) et la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) à hauteur de 6,7 milliards FCFA (10 millions EUR).

Parallèlement, l’unique plateforme internationale de la RCA va également subir un renforcement de ses chaussées aéronautiques dans le cadre d’un financement de 12,8 millions EUR octroyés par le Fonds saoudien pour le développement.

Rappelons qu’en octobre 2020, la Banque africaine de développement (BAD) a aussi alloué un don de 9,5 millions EUR pour le financement de la deuxième phase du Projet d’appui à la modernisation de la plateforme. Cette deuxième étape, structurée autour d’activités de sûreté, de facilitation et de sécurité aéroportuaires, couvre en outre la formation d’inspecteurs qualifiés en nombre suffisant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here