La CBC affiche un bénéfice de 2,5 milliards de FCFA en 2019 et envisage d’augmenter son capital à 16,5 milliards de FCFA

0
100
CBC

(BFI) – La Commercial Bank-Cameroon (CBC) informe qu’elle a réalisé un résultat positif de 2,5 milliards de FCFA au 31 décembre 2019. Ce qui représente une hausse d’un milliard de FCFA comparé au dernier résultat disponible de la banque. Elle a en effet affiché un bénéfice de 1,5 milliard de FCFA en 2017.

Cette performance, selon la banque, permet désormais de convoquer l’assemblée générale afin d’autoriser l’augmentation du capital de 12 milliards à 16,5 milliards de FCFA par incorporation des réserves, soit une augmentation de près de 4,5 milliards de FCFA.

Cette option d’augmentation du capital de cette banque, sortie de restructuration en 2016, renseigne que la CBC remplit bien son contrat de performance avec l’État du Cameroun sur la période 2018-2020.

En effet, selon ledit contrat, l’État du Cameroun a exigé de la CBC un résultat de 1,803 milliard de FCFA en 2018, puis 2,110 milliards en 2019 et 2,603 milliards en 2020. Il apparaît clairement que la banque a même dépassé les objectifs qui lui étaient fixés en 2019.

Par ailleurs, avec désormais des fonds propres de 23 milliards de FCFA en 2020 contre 12 milliards initialement, la CBC a également dépassé de près de 8 milliards de FCFA les objectifs fixés dans le cadre du contrat de performance en vigueur depuis deux ans.

Fondée en 1997, la CBC a connu, en 2009, des difficultés en termes de respect des ratios prudentiels et de préservation des fonds propres. La banque était alors dirigée par l’homme d’affaires Yves Michel Fotso, aujourd’hui emprisonné dans le cadre d’une procédure judiciaire pour détournements et complicité de détournements de deniers publics. Elle concerne sa gestion du temps où il était administrateur-directeur général (ADG) de la Camair, la défunte compagnie aérienne nationale, remplacée plus tard par Camair-Co. L’administration provisoire de la banque depuis cette époque a été prorogée six fois jusqu’en 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here