La BDEAC a dépassé ses prévisions sur le marché financier de la CEMAC

0
161

(BFI) – La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), partenaire de référence pour le développement humain et l’intégration régionale, a émis du 21 au 29 décembre 2020, sur le marché financier sou régional, une opération d’emprunt obligataire par Appel Public à l’Epargne (APE) pour un montant de 100 milliards de FCFA.

À en croire M. Fortunato-Ofa Mbo Nchama, le président de cette institution financière sous régionale, c’est un total de 106 791 920 000 FCFA qui a été levé. Il s’agit là d’un « vif succès », s’est-il réjouit face à la presse le 5 janvier 2021, au siège de cette banque internationale qui a ses quartiers à Brazzaville.

La cartographie des souscripteurs est dévoilée, tous sont de la Cemac. Les banques ont mobilisé 88 milliards de FCFA, soit une performance de 82,4 %. Les compagnies d’assurances quant à elles ont mis sur la table 8 275 000 000 francs (7,7 %). Les établissements de microfinances (souvent perçus comme moins puissants et surtout très impactés par la pandémie du covid-19 parce qu’il y avait plus de retraits de dépôts lors du confinement, Ndlr) ont déboursé 998 100.000 francs (0,9%).

Asset Managers a apporté 2 010 000 000 francs (1,9 %). D’autres personnes morales ont mobilisé 1 500 150 000 francs (soit 1,4 %). Et des personnes physiques ont mis à la disposition de la BDEAC la rondelette somme de 6 008 670 000 francs (soit 5,6 %).

Les fonds collectés seront injectés dans le financement des projets du secteur public ainsi que ceux du secteur privé. Ces projets portent sur l’éducation, le tourisme, l’agro-industrie, l’agro- pastoral, les transports, la santé, les télécoms, eau, assainissement etc.

Dans le détail, la BDEAC va en l’occurrence financer la mise en place d’une ligne de crédit en faveur de la Banque Postale du Congo, la mise en place d’une ligne de crédit en faveur d’Orabank Gabon, la construction d’une usine de fabrication de papier à Bata, en Guinée Equatoriale, la mise aux normes OACI de trois aéroports du Tchad, le projet d’aménagement hydroélectrique de Lom Pangar au Cameroun, le projet de construction du complexe scolaire Du Vaal, au Cameroun. En somme, 50 projets de la sous-région Cemac sont dans le viseur et nécessitent 1 020 411 milliards de FCFA. L’emprunt obligataire par appel public « BDEAC 5,45 % » du 21 au 29 décembre 2020 tablait sur 100 milliards de FCFA et plutôt connu une forte réalisation de 106,8%.

Les documents officiels indiquent que la BDEAC « se propose d’organiser un programme d’emprunt par émission des titres sur le marché financier régional de l’Afrique centrale pour un montant global de 300 milliards de FCFA sur trois ans, soit 100 milliards de FCFA par année à compter de 2020. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here