Heineken veut accroitre sa position dans le capital de Nigerian Breweries

0
86
heineken

(BFI) – Au Nigeria, le groupe Heineken pousse loin sa stratégie visant à tirer pleinement profit des opportunités de croissance que représente ce pays pour le marché des boissons. Il pourrait bientôt se renforcer au capital de l’entreprise.

Le groupe brassicole Heineken basé aux Pays-Bas pourrait renforcer une fois de plus sa position dans l’actionnariat de Nigerian Breweries. Dans une note envoyée le vendredi 19 février, la deuxième entreprise la plus importante du secteur agro-industriel coté au Nigeria invite ses investisseurs à voter pour l’option de convertir leur dividende final en action au plus tard le 10 avril 2021.

Cette conversion se fera sur la base d’un dividende final proposé de 0,6 naira. Elle tiendra compte de la moyenne du cours de l’action Nigerian Breweries durant la période de 10 jours qui débutera le 11 mars prochain.

Cette résolution devrait passer car depuis 2019, le groupe Heineken a accru sa participation au capital de sa filiale nigériane, la faisant passer à près de 56,1%. Sur cette base là aussi, il augmenterait le nombre d’actions qu’il détient dans l’entreprise, surtout si les autres investisseurs optent pour du cash.

Les objectifs derrière cette stratégie restent constants, à savoir tirer au maximum profit du potentiel de croissance que représente le marché nigérian des boissons alcoolisées et sucrées. Malgré la covid-19 et ses mesures restrictives, le chiffre d’affaires net de Nigerian Breweries a progressé de 4,3% en 2020.

Mais son bénéfice net de cette période (7,5 milliards de nairas) était en baisse de 53,3%, comparé à celui de 2019. Cela a été le fait des charges de ventes plus élevées et des coûts de remboursement des dettes financières en hausse.

Heineken peut aussi se passer de prendre des dividendes. En tant que partie liée, le groupe et ses filiales ont le droit d’effectuer des transactions avec leur filiale au Nigeria. Le document des résultats de Nigerian Breweries révèle que l’entreprise détient un stock de cash de 30,6 milliards de nairas (80,3 millions $) qu’elle doit aux parties liées.

Pour les autres actionnaires, le choix sera plus délicat. En bourse, l’entreprise ne vaut que 2,1 fois sa valeur comptable. Mais avec sa dernière publication de résultats, on remarque que sa valeur boursière actuelle représente 62,5 fois son dernier bénéfice annuel. Dans ce contexte, une baisse de ses cours est à anticiper.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here