Eximbank Chine, le plus important créancier commercial du Togo

0
98

(BFI) – Selon des données du Ministère de l’Économie et des Finances, la dette du Togo vis-à-vis du Chinois s’évalue à 279 milliards FCFA fin 2020, représentant 59,9% de la dette commerciale extérieure totale du pays.  

Comparativement à une année plus tôt, l’engagement du Togo envers la Banque chinoise d’exportation et d’importation a connu une légère baisse de 7%.  Il est ainsi passé de 300 milliards en 2019 à 279 milliards avec un taux d’intérêt de 2% en moyenne sur une période de 20 ans. Les prêts contractés auprès de l’institution de l’Empire du milieu ont essentiellement “permis de réaliser de grands travaux d’infrastructures, notamment la construction et la réhabilitation de l’Aéroport international Gnassingbé Eyadéma aisi que l’aménagement de voies de contournement”, justifient les autorités togolaises. 

Eximbank Chine est suivie de loin, de la banque française Société Générale. Les créances du géant financier français sont estimées à plus de 96 milliards FCFA, soit 20,75% de la dette commerciale, alors qu’elles étaient quasi-nulles en 2019. L’augmentation de cet encours est le résultat de la deuxième phase de l’opération de reprofilage de la dette intérieure en juin 2020. Un prêt au taux de 4,54% avec une maturité moyenne de 6 ans aura permis de racheter deux (02) prêts contractés auprès de la BOAD et un (01) emprunt auprès du groupe Ecobank. 

Le Japonais Bank of Tokyo MUFG arrive en troisième position au terme de l’année 2020 avec 67 milliards FCFA, soit 14,55%. La dette togolaise envers la banque nipponne provient aussi de l’opération de reprofilage. Cette opération avait permis dès décembre 2020 au pays d’Afrique de l’Ouest d’emprunter 103,625 millions € (67,97 milliards de FCFA) auprès de la banque Tokyo-MUFG au taux de 4,68 % l’an pour 10 ans dont 2 ans de différé.

Au pied du podium, Eximbank Inde, qui représente, avec 22,3 milliards FCFA remboursable sur 22 ans, 1,75% d’intérêts, 4,77% de la dette commerciale du Togo.

Globalement en 2020, les emprunts commerciaux du Togo étaient de l’ordre de 467 milliards contre 387 milliards de FCFA. Leur augmentation était essentiellement due à la sortie du Togo à l’international, dans le cadre de son opération de reprofilage.

Félix Victor Dévaloix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here