Edmonde Djiokeng : « Huawei souhaite aider le Cameroun à devenir un HUB TIC en Afrique »

0
147

(BFI) – Rencontre avec Mme Edmonde Djiokeng, Directrice des relations publiques Huawei zone CEMAC, à l’occasion de la cérémonie de signature de MOU de HUAWEI ICT ACADEMY pour l’université de Douala.

Depuis 2018, Huawei est en partenariat avec le MINESUP pour implémenter le programme Huawei ICT Academy, pourquoi ce programme au Cameroun ?

Il faut préciser que suite à « L’ACCORD DE PARTENARIAT STRATEGIQUE DANS LE DOMAINE DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION » signé entre le Gouvernement du Cameroun et HUAWEI Cameroun, sous la consigne spéciale de S.E.M. PAUL BIYA, Président de la République, le 03 septembre 2018 à Beijing, HUAWEI s’est engagé officiellement à s’appuyer sur ses expériences internationales pour la formation et le développement les talents en TICs au Cameroun. Le partenariat avec les grandes écoles de l’enseignement supérieur au Cameroun représente l’engagement sans faille de Huawei Cameroun en faveur de l’éducation aux TIC et sa détermination à s’engager dans la formation et le transfert des compétences à la jeunesse camerounaise, en motivant les enseignants et les étudiants à participer à la construction des TIC au Cameroun et à promouvoir le développement et le progrès de l’industrie des TIC en Cameroun.

Quels sont les avantages de l’Université de Douala à travers ce programme pour le développement des talents TIC ?

Nous pouvons dire que l’industrie des TIC au Cameroun est en plein essor et que le gouvernement camerounais a mis en œuvre son plan de développement national 2035. En tant que partenaire stratégique de l’industrie des TIC, désigné par le gouvernement camerounais, Huawei souhaite aider le Cameroun à devenir un HUB TIC en Afrique sous divers aspects et dimensions, en formant des talents en TIC. Les formations et certifications du programme Huawei ICT Academy permettent à ces étudiants d’avoir accès aux nouvelles technologies afin qu’ils soient qualifiés et plus compétitifs sur le marché de l’emploi à l’international, qu’ils répondent bien à la demande des employeurs des grandes sociétés et ou qu’ils optent pour les solutions de self-emplois comme les start-ups.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here