Dialogue public-privé: préserver les emplois malgré la pandémie

0
208
Gicam

(BFI) – Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute et le milieu d’affaires camerounais ont pris l’engagement de soutenir la viabilité des entreprises et de préserver les emplois, malgré le contexte de la Covid19, au cours de la concertation du 27 juillet 2020 à Yaoundé.

Il faut éviter la faillite aux entreprises, sources de pertes d’emplois et d’autres tensions sociales. Cette préoccupation a été adressée par le Groupement Inter-Patronal du Cameroun et d’autres acteurs du milieu d’affaires au gouvernement lors de la concertation de lundi dernier à l’immeuble Etoile.

En effet, l’inquiétude des opérateurs économiques met en cause les ravages de la pandémie du coronavirus, dont l’impact est perceptible sur l’économie nationale. C’est pourquoi le GICAM par la voix de son président Célestin Tawamba, sollicite du gouvernement l’assouplissement des dispositions fiscales en vigueur qui constituent d’après son analyse « un frein à la relance de l’économie ».

Requête du GICAM

Dans un contexte de crise sanitaire, le Groupement Inter-Patronal du Cameroun, suggère au gouvernement, une politique fiscale plus adaptée. Pour cela le plaidoyer du GICAM en vue de l’amélioration du rendement des entreprises s’articule autour de ces actions prioritaires :
– Un appui plus considérable de l’État au secteur privé,
– La prorogation jusqu’en décembre 2020 de la suspension de tous les contrôles fiscaux, douaniers et CNPS,
– Le remboursement des crédits de TVA,
– L’aménagement des règles de provisions COBAC pour permettre le report de change des crédits par les banques,
– L’octroi de garanties de crédit et de subventions aux entreprises jugées stratégiques.

Il s’agit pour le GICAM via ces suggestions de concilier les contraintes sanitaires, économiques et sociales, liées au coronavirus.

Engagement du gouvernement

Après avoir pris note des propositions du GICAM, le gouvernement entend mener une étude approfondie pour en évaluer l’opportunité, la faisabilité et la pertinence. Un travail de fond auquel sont associés les ministères des Finances, de l’Economie et du Commerce.

Cette concertation qui vise à renforcer le dialogue public-privé, intervient au lendemain de l’audience accordée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute au président du GICAM, Célestin Tawamba, le 21 juillet 2020. Toute chose qui traduit la disponibilité du gouvernement à trouver des solutions aux problèmes soulevés par le secteur privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here