Depuis 2016, le Gabon enregistre une hausse constante de ses investissements directs étrangers

0
63
Panoramic of a square with cars in the African city of Libreville, capital of Gabon

(BFI) – Le Gabon a attiré des investissements directs étrangers de l’ordre de 971 milliards de FCFA en 2020, en hausse constante depuis 2016. Une embellie attribuée à plusieurs réformes initiées par les autorités notamment dans les secteurs pétrolier et minier.

Hausse continue des investissements directs étrangers au Gabon depuis 2016. Les flux d’investissements directs étrangers attirés par ce pays sont estimés à plus de 14 milliards de dollars en 2020, selon les données des Nations Unies sur le commerce et le développement. Les chiffres précisent que les entrées des IDE au Gabon sont passées d’1,3 milliard de dollars en 2018, à 1,5 milliard de dollars et 1,7 milliard de dollars entre 2019 et 2020. 

« Depuis 2016, le Gabon enregistre une hausse de ses investissements directs étrangers. Ces volumes montrent bien l’importance et l’attractivité de notre pays pour les investisseurs étrangers qui considèrent le Gabon comme une destination de choix. Le poids des investissements étrangers dans notre produit intérieur brut (PIB) est d’environ 9% quand la moyenne mondiale est de 4% » indique Carmen NDAOT, ministre gabonaise des investissements.

Ces investissements ont été dirigés vers plusieurs secteurs notamment les secteurs pétrolier et minier, qui demeurent les principales destinations des investissements directs étrangers au Gabon. Ceci s’explique principalement par l’adoption en 2019 du nouveau code pétrolier, portant réglementation des hydrocarbures, ayant conduit à plusieurs nouveaux accords de partage de production offshore, dont certains se sont concrétisés en 2020. Les principaux investisseurs au Gabon sont la Chine, la France et le Maroc.

Cependant, les nouveaux secteurs qui attirent désormais les investisseurs au Gabon sont les infrastructures, l’agroalimentaire, l’énergie et les services, selon le ministère des investissements. Pour accroître son attractivité, le Gabon travaille actuellement sur l’élaboration d’un code des investissements, qui devrait contribuer à l’amélioration du climat des affaires dans le pays.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here