Dangote Cement consent distribuer 704 millions $ à ses actionnaires pour l’exercice 2019

0
96
Dangoté Cement

(BFI) – Dangote Cement, l’entreprise appartenant au groupe du milliardaire nigérian Aliko Dangote, paiera un dividende de 16 nairas par action pour le compte de l’exercice 2019. Ses actionnaires en ont validé le principe lors de leur Assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 16 juin 2020. Au total, 272,6 milliards de nairas seront ainsi distribués soit l’équivalent de 704 millions $.

Cette nouvelle réjouira des actionnaires comme la Public Investment Corporation, l’entité qui gère le fonds de retraite de la fonction publique sud-africaine, l’Investment Corporation of Dubaï, ainsi que plusieurs fonds d’investissement boursiers qui ont pris position sur le titre Dangote. Cependant, selon Moody’s, cette distribution de dividende comporte des risques sur la trésorerie à court terme du groupe.

« Nous reconnaissons que Dangote est un puissant générateur de cash et que l’entreprise a historiquement reconstitué sa trésorerie après les versements de dividende annuel. La société dispose également d’un accès diversifié à des prêteurs immédiatement disponible et d’un bon historique d’accès au marché nigérian de la dette locale […] Mais nous estimons qu’elle ne disposera pas de sources de financement suffisantes pour couvrir ses investissements et remboursements de créance au cours des 12 prochains mois », peut-on lire dans l’analyse de l’agence américaine de notation.

Un regard sur les performances récentes de Dangote Cement fait en effet ressortir que sa trésorerie prévisionnelle jusqu’au 31 mars 2021, sera de 670,9 milliards de nairas, y compris les revenus de ses activités de vente de ciment. Or, ses dépenses en cash sur la même période sont de l’ordre de 874,7 milliards de nairas (602,1 milliards si on exclut le dividende annoncé). Le groupe devra donc combler un gap de trésorerie de 203,8 milliards de nairas.

Cette logique de dividende généreux malgré un contexte économique marqué par la covid-19 et son impact sur les économies des différents marchés où le cimentier est présent viserait à maintenir un flux de cash suffisant pour alimenter les besoins de Dangote Industries Limited. Cette holding qui recevra 85,1% du dividende distribué en sa qualité d’actionnaire de référence, en a besoin pour poursuivre ses autres projets tels que la construction de la future première raffinerie d’Afrique, et une usine de production d’engrais.

Dangote Cement a récemment adopté un plan d’endettement à moyen terme de 300 milliards de nairas sur lequel il a déjà utilisé 100 milliards. Il lui reste donc une possibilité d’émission de titres de 200 milliards de nairas. Le groupe peut compter sur sa notoriété et la confiance dont il jouit auprès des investisseurs.

Notons qu’après une période stable qui a duré du 5 au 18 juin, l’action Dangote a baissé de 6,5% le 19 juin. Un faible volume de vente de titres adossés à cette performance laisse penser que ce serait de petits investisseurs qui ont décidé de tirer avantage de la plus-value dégagée depuis sa valeur la plus basse de l’année 2020, atteinte entre le premier et le 6 avril.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here