Comment la Camerounaise Laissa Mouen accompagne les entrepreneurs Africains avec Kinaya Ventures

0
216

(BFI) – Kinaya Ventures, plateforme d’accompagnement basée au Sénégal et en Côte d’Ivoire, connecte start-up, grandes entreprises et investisseurs. Elle crée des programmes d’accélération pour entrepreneurs en Afrique. Fonctionnement, objectifs, et réalisations avec Laïssa Mouen, la cofondatrice.

Depuis 2018, Kinaya Ventures déploie de nombreux programmes d’accélération de start-up et de formation au marketing digital en collaboration avec des multinationales comme Orange, Nestlé ou encore Facebook. Quel est le mode de fonctionnement de votre plateforme ?

La plateforme déploie effectivement depuis 2018 des programmes de montée en compétences et d’accélération destinés aux entrepreneurs en Afrique. Nous développons également une activité de financement d’amorçage pour les start-up, ainsi qu’une activité de conseil pour accompagner les grandes entreprises dans la mise en œuvre de leur stratégie d’open innovation.

En 2 ans, Kinaya Ventures a accompagné plus de 60 start-up et formé plus de 11 000 dirigeants et gérants de PME, démontrant ainsi le potentiel de la région. Cet objectif ambitieux a pu être atteint grâce à un réseau de partenaires comme Orange, Nestlé ou ELLE Côte d’Ivoire, mais surtout un pôle de formateurs engagés, disponibles et passionnés.

En partenariat avec Facebook, vous avez lancé le programme Boost Avec Facebook 100% online en vue d’accompagner la transformation digitale des PME africaines et les aider à relancer leurs activités dans ce contexte de crise sanitaire. Comment déployez-vous ce programme ?

Juin dernier, Facebook annonçait la poursuite du déploiement de Boost with Facebook en Afrique subsaharienne. Kinaya Ventures a sélectionné des experts digitaux, des entrepreneurs à succès, des business coachs pour animer diverses sessions de formations et d’échanges, webinars, masterclasses et office hours, organisés sous un format 100% en ligne dans 6 pays d’Afrique francophone (Côte d’Ivoire, Mali, Burkina Faso, Cameroun, Gabon, Congo).

Nous fournissons aux experts digitaux des contenus/cases studies dans le but de créer des thématiques à développer en lien avec les défis que les PME africaines ont à relever au quotidien, et afin de leur apporter un soutien et un engagement dans leur lutte contre la crise du COVID-19. Ce sont près de 100 sessions qui sont programmées sur les 6 pays.

Comment se fait la sélection des entreprises bénéficiaires ?

C’est une opportunité offerte à tous les dirigeants de PME désireux d’acquérir les outils adéquats pour faire croître leur business. Les formations sont gratuites.

Toutes les PME ont donc accès librement et gratuitement à ces sessions via nos plateformes et réseaux sociaux qui répertorient le programme détaillé par thèmes et dates des futures sessions.

Outre l’accompagnement à la transformation digitale, quels autres types d’accompagnement proposez-vous ?

Outre le programme Boost with Facebook, Kinaya Ventures en déploie plusieurs autres : Orange Corners Sénégal qui est un programme d’accompagnement de start-up créé à l’initiative du Royaume des Pays-Bas dont nous avons récemment clôturé la 1ère saison, et le fonds d’innovation qui lui est associé, Orange Corners Innovation Fund ; Digital Innovation Factory, un programme d’accélération de start-up avec un focus égalité des genres, éducation et préservation de l’environnement, financé par la GIZ.

Nous sommes également en train de préparer le lancement d’un start-up studio avec un focus agritech/foodtech/inclusion financière/digital supply chains en partenariat avec OCP.

Quelles start-up ont déjà bénéficié de vos multiples programmes jusqu’ici ?

Nous avons eu le plaisir d’accompagner des start-up évoluant dans des domaines variés : agritech, foodtech, adtech, martech, retailtech, healthtech, travel & hospitality. Nous pouvons en citer quelques-unes : Smartphorce, Etudesk, Mon-Artisan, Exportunity, Tracksend, SenVitale ou Lives.

Plusieurs initiatives d’accompagnement existent sur le continent, proposant investissements, formations et outils d’aide à la croissance aux start-up. Quelle est la différence entre Kinaya Ventures et les mécanismes existants ?

L’open innovation et l’accélération de la collaboration entre start-up et grands groupes est au cœur des programmes d’accompagnement que nous déployons. Nous avons pour ambition de mettre en place un écosystème complet pour préparer les start-up à des négociations avec des partenaires stratégiques et commerciaux, et pour leurs levées de fonds.

En quoi un accélérateur tel que le vôtre est utile aux start-up africaines ?

Kinaya est une plateforme d’accélération, de ressources et de connexions. Les start-up d’Afrique francophone ne bénéficient que de peu d’initiatives de la sorte et nous voulons continuer à accompagner les acteurs clés de l’écosystème, afin de propulser les projets les plus innovants et à fort impact de la région.

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here