Budget 2023 : les priorités du Cameroun

0
141
Paul Biya

(BFI) – La préparation du budget 2023 se déroule dans un contexte international marqué par des difficultés économiques. En cause, la crise russo-ukrainienne, avec des conséquences sur la chaîne d’approvisionnement des marchés et le renchérissement des coûts des produits de grande consommation comme le blé. À cela se greffe l’impact négatif de la Covid19 sur l’économie nationale. Au regard de cette situation préoccupante, le président de la République Paul Biya exhorte les intervenants dans la préparation du budget 2023 à multiplier les efforts pour la consolidation de la reprise économique et l’accélération de la politique d’import-substitution . Cela permettra au Cameroun de limiter sa dépendance de l’extérieur en ce qui concerne certains produits de première nécessité comme le riz, le blé, le poisson, le maïs etc.

Selon la circulaire du président de la République le principal objectif de l’action publique consiste en « la consolidation de la reprise économique et l’accélération de la transformation structurelle, tout en renforçant le caractère inclusif de la croissance, afin de replacer le pays sur le sentier de l’émergence ». Cette directive invite le gouvernement à œuvrer davantage pour une sécurité optimale notamment dans les régions en crise. Aussi l’accent doit-il être mis sur le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration des ex-combattants. Sur le plan économique, la priorité concerne la reconstruction des régions en crise ; le parachèvement des grands projets de première génération. Autre priorité qui tient le président Paul Biya à cœur, l’orientation de la commande publique en biens et services vers la production locale « notamment dans la filière bois à travers l’acquisition significative des équipements mobiliers des administrations publiques auprès des entités de production locale ».

La circulaire du président de la République renseigne que face à une hausse persistante des prix des produits de grande consommation, l’économie mondiale est au ralenti. Et le Cameroun n’en est pas épargné. D’après ladite circulaire, la croissance économique du pays était prévue à 4,2% pour l’année 2022. Elle a été revue à 4%, compte tenu des difficultés économiques au niveau mondial et pourrait repartir à 4,6% l’année en 2023, si l’on assiste à une atténuation des effets du conflit Russo-ukrainien. Au sujet de l’inflation, la circulaire du président Paul Biya se veut optimiste et souligne qu’elle devrait être contenue à moins de 3% au cours de l’année prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here