Attijariwafa bank dévoile ses chiffres impactés par la crise sanitaire du Covid-19

0
183
Attijariwafa-bank

(BFI) – Dans un contexte de crise sanitaire d’une ampleur inédite, Attijariwafa bank s’est mobilisée pour continuer à financer l’économie. 19.500 entreprises, majoritairement des TPME, ont bénéficié d’une enveloppe de 25 milliards de dirhams de crédits additionnels, depuis le début de la crise.

Le leader des banques marocaines vient de rendre public ses indicateurs d’activité du deuxième trimestre 2020. Dans un contexte de crise sanitaire et économique d’ampleur inédite, Attijariwafa bank annonce avoir redoublé d’efforts pour continuer à financer l’économie dans les meilleures conditions. « Le deuxième trimestre 2020 a été caractérisé par une mobilisation exceptionnelle des équipes d’Attijariwafa bank, engagées en première ligne pour servir les clients, les soutenir et les accompagner dans la gestion des impacts de cette crise », explique le groupe bancaire dans son communiqué financier, publié ce lundi matin, 31 août 2020. 

Ainsi, le dispositif de soutien des clients mis en place par Attijariwafa bank, dans le sillage des mesures déployées par le gouvernement et Bank Al-Maghrib (BAM), a permis d’accompagner plus de 19.500 entreprises, majoritairement des TPME, à travers la distribution de 25 milliards de dirhams de crédits additionnels depuis le début de la crise.

On se souvient en effet qu’au déclenchement de la crise sanitaire, la Banque centrale avait baissé son taux directeur à deux reprises, de 75 points au total, de base le ramenant à un taux historiquement bas de 1,5%.

Bank Al-Maghrib a également adopté une politique monétaire des plus accommandantes, mettant à la disposition du système bancaire toutes les liquidités dont il a besoin face à la hausse des sorties de la monnaie fiduciaire (soit le cash en circulation). Une politique qui a visiblement porté ses fruits.

Forte hausse de l’épargne collectée

Sur un plan commercial, Attijariwafa bank a consolidé sa position de premier collecteur de l’épargne et premier financeur de l’économie.

Ainsi, au titre du deuxième semestre 2020, les crédits distribués et l’épargne collectée enregistrent, sur une base consolidée et sur une année glissante, des hausses respectives de 4% à 330 milliards de dirhams et 5,9% à 490 milliards de dirhams.

Le Produit net bancaire (PnB), indicateur qui mesure la valeur ajoutée créée par la banque, ressort à 6,3 milliards de dirhams à fin juin 2020, au lieu de 5,8 milliards de dirhams un an auparavant, soit une progression de 8,6%.

La banque précise que le PnB est impacté négativement par le ralentissement général de l’activité, résultant de la crise dans les différents pays de présence du groupe bancaire.

A contrario, le PnB a bénéficié de certains éléments non récurrents, en particulier le bon comportement des activités de marché suite à la baisse des taux obligataires au Maroc.

Toutefois, en dépit de la bonne tenue de l’activité commerciale, la profitabilité du groupe devrait subir l’impact de la hausse inévitable du coût du risque et la hausse des provisions qui en découle. Par conséquent, prévient Attijariwafa bank, « le Résultat net part du groupe est attendu en baisse importante au titre du premier semestre et de l’exercice complet 2020, en lien avec la détérioration significative du risque de crédit engendrée par la crise du Covid-19 et le provisionnement anticipatif et prudent associé ».

La contribution exceptionnelle du groupe bancaire au fonds spécial Covid-19 a également impacté négativement le résultat net part du groupe Attijariwafa bank.

Félix Victor Dévaloix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here