Air Sénégal se lance à la conquête de l’Afrique centrale

0
30
Air Senegal

(BFI) – Air Sénégal poursuit sa dynamique de relance et renforce son programme de vols régionaux à partir de Dakar. Lancé lundi 29 mars 2021, le nouveau pont aérien desservi par la compagnie reliera désormais la capitale sénégalaise à l’Afrique centrale (Douala et Libreville) via Cotonou. Pour son Directeur général, Ibrahima Kane, ces nouvelles lignes permettront à la compagnie aérienne nationale de jouer le rôle de hub aérien.

Le lundi 29 mars, peu après 1 heure du matin, la compagnie Air Sénégal inaugurait son premier vol en direction de l’Afrique centrale. Avec un plan de vol initial de cinq étapes, soit au moins trois jours de voyage, le trajet sera finalement exécuté en moins de 24 heures. La durée du séjour a été modifiée la veille ; d’où une visite effectuée à pas de charge.

Cette nouvelle ligne, qui sera desservie trois fois par semaine (lundi, mercredi et vendredi), offre un large éventail de connexion à partir de cette zone vers l’Afrique de l’Ouest et Casablanca mais aussi vers l’Europe à travers Barcelone, Paris, Marseille, Lyon et Milan. Sur cette ligne, Air Sénégal opérera en Airbus A319 et A321 avec un personnel de cabine issu, comme nous avons pu le constater, de toute l’Afrique.

Après une escale de près d’une heure à l’aéroport international « Cardinal Bernardin Gantin » de Cotonou, notre vol s’est posé dans la soirée à l’aéroport international de Douala. « Nous sommes une compagnie jeune qui a fait le pari de lancer un défi dans le cadre d’une grande liaison africaine connectée à l’Afrique de l’Ouest et le reste du monde. La pandémie de la Covid-19 a aussi confirmé nos stratégies. Les connexions au niveau africain ont une stabilité plus grande encore », a déclaré le Directeur général d’Air Sénégal, Ibrahima Kane, soulagé d’amorcer la phase post-Covid-19 après une année noire pour le transport aérien. Selon lui, le soutien de l’État a permis à Air Sénégal d’être très résiliente.

La perspective, a-t-il ajouté, c’est d’avoir une connexion renforcée vers Douala et Libreville et une interconnexion entre ces zones et les Amériques à partir de septembre 2021. « Nous desservons déjà toute la sous-région : Bamako, Conakry, Abidjan. Soit une vingtaine de destinations », a révélé M. Kane.

Les passagers de ce vol inaugural, à l’image de Vincent Nkong-Njock, un ancien de l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea), ont salué la qualité de service qui est « à la hauteur des normes standards ».

Pour le Directeur de l’Exploitation de l’aéroport international de Douala, Benogo Andela Cyrianique Brice, cette activité inaugurale de la desserte résulte « de la vision, de la volonté, de l’engagement et du travail acharné » des autorités publiques et des personnels techniques de l’aviation civile du Sénégal et celle du Cameroun. À l’en croire, cette desserte prometteuse est une opportunité qui va renforcer la coopération bilatérale entre le Sénégal et les pays d’Afrique centrale et faciliter les échanges dans tous les domaines.

De son côté, le représentant du Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mouhamadou Moustapha Diouf, a estimé que le lancement de cette ligne va renforcer l’intégration africaine.

Un pont entre les diasporas

Après Douala, notre vol a fait cap sur le Gabon. À l’aéroport international Léon Mba de Libreville, le ciel était partiellement nuageux ; ce qui témoignait de la clémence du temps.

Devant une poignée de Sénégalais venus à notre accueil, Ibrahima Kane a expliqué que cette ligne vient satisfaire une vieille demande de la diaspora sénégalaise établie dans cette partie de l’Afrique. « Il y a près de 80 000 Sénégalais qui vivent au Gabon et près de 10 000 Gabonais vivants au Sénégal. Ce projet appartient à nos deux pays », a relevé l’Ambassadeur du Gabon au Sénégal, Regis Michel Onanga Ndiaye. Quant à l’Ambassadeur du Sénégal au Gabon, Mame Oumar Thiaw, il a soutenu que cette nouvelle desserte participe à la revitalisation des relations entre les deux pays.

Sur le chemin du retour de ce voyage express, nous avons fait escale à Cotonou. Occasion pour le Dg d’Air Sénégal de souligner le rôle de carrefour commercial qu’est Cotonou. « Notre connexion avec l’Afrique centrale va nous faciliter à jouer le rôle de hub aérien », a noté M. Kane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here