15 ambulances réceptionnées pour renforcer le système de santé au Cameroun

0
17

(BFI) – Le ministre de la Santé publique a reçu le 1er avril derniers ces véhicules médicalisés financés par la Banque islamique de développement (BID) en présence du représentant du Pnud. Cette acquisition fait suite à un premier lot de dix ambulances médicalisées de type B acquises le 27 février dernier à Douala.

15 ambulances de type C (véhicules médicalisés permettant d’administrer des soins intensifs nécessaires et la mise sous oxygène durant le transport du malade) affichent fière allure depuis jeudi 1er avril 2021 dans le parking du ministère de la Santé publique (Minsanté). Le ministre Manaouda Malachie les a réceptionnées au cours d’une cérémonie sobre à laquelle prenait part le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), Jean Luc Stalone. Cette acquisition fait suite à un premier lot de dix ambulances médicalisées de type B (véhicules robustes qui permettent d’accompagner les malades dans des zones reculées du pays) acquises le 27 février dernier à Douala.

Ce qui fait un total de 25 ambulances obtenues par les services du Pnud au bénéfice du ministère de la Santé publique dans le cadre du renforcement du système de santé pour la riposte contre la pandémie du Covid-19. L’opération est financée par la Banque islamilque de développement (BID).

« Nous sommes en train de progresser dans la mise en œuvre du plan de la riposte. Nous devons profiter du Covid-19 pour miser davantage sur le renforcement du système de santé afin qu’au sortir de cette pandémie, nous soyons en mesure d’avoir un plateau technique assez relevé et des ressources humaines bien formées », a fait savoir le Minsanté. Lesdites ambulances seront réparties dans les formations sanitaires des dix régions du pays pour la prise en charge optimale des malades.

Le Pnud agit dans cette opération comme agence d’exécution pour accompagner les efforts du gouvernement à la riposte contre le Covid-19. A en croire le représentant résident, la raison principale de l’engagement de cette agence onusienne auprès du gouvernement n’est pas exclusivement liée à l’impact du Covid-19 sur la santé. « C’est une question de développement. C’est notre mandat d’appuyer les gouvernements afin de faire face à cette pandémie », a-t-il souligné.

Pour autant, le soutien au gouvernement ne s’arrête pas à 25 ambulances. A travers ce financement de la BID, six scanners, 162 respirateurs et 500 concentrateurs d’oxygène, entre autres, sont en route pour le Cameroun. Dans le processus de renforcement du plateau technique, d’autres financements de la Banque mondiale, du Fonds mondial et de l’Agence française de Développement (AFD) ont également été mis en exécution.

Pour la bonne utilisation de tous ces appareils, une formation du personnel soignant est prévue. « Nous allons continuer nos efforts à appuyer le gouvernement camerounais, notamment sur les questions du vaccin dont les discussions sont en cours », a conclu Jean Luc Stalone.

Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here