Afrijet relance ses vols vers le Cameroun, São Tomé et le Congo

0
46

(BFI) – Afrijet, la principale compagnie aérienne du Gabon, renoue avec ses dessertes régionales. Le transporteur privé basé à Libreville a annoncé, le mardi 16 février, la relance de ses liaisons à destination du Cameroun, de São Tomé et du Congo.

Cette décision fait suite aux nouvelles dispositions prises, un jour plus tôt, par le gouvernement gabonais en riposte contre la pandémie de Covid-19, qui a déjà fait 13 107 contaminés dont 11 955 guéris et 75 morts dans le pays. Celles-ci stipulent que « les vols internationaux effectués par les compagnies nationales sont fixés à 2 fréquences par semaine, par destination et part compagnie ».

Le transporteur reliera désormais Libreville et Yaoundé deux fois par semaine, les lundis et vendredis, tandis que Douala sera connectée avec le même nombre de rotations, les jeudis et dimanches.

Afrijet, qui a suspendu ses vols régionaux depuis mars 2020, fait également son grand retour à São Tomé où il desservira la capitale tous les jeudis et dimanches.

Dès la semaine prochaine, à partir du 26 février, le transporteur gabonais ouvrira une liaison à destination de Brazzaville au Congo (lundi et vendredi). La desserte de Pointe-Noire (mardi et jeudi) au Congo sera effective à partir du 2 mars prochain. Toutes ces routes seront desservies avec sa flotte ATR qui comprend trois ATR72 et un ATR42.

Avec ce retour dans la zone Cemac, Afrijet espère reconquérir des parts de marchés actuellement grappillées par des transporteurs ouest-africains comme Asky et Air Côte d’Ivoire. Mais il veut surtout se refaire une santé financière alors que ses caisses ont été durement effritées par la crise.

Depuis le 30 janvier, Afrijet propose également une ligne régulière cargo reliant Libreville, Port-Gentil et Franceville toutes les semaines. Pour ses opérations de fret, le transporteur, certifié IOSA, a réceptionné un ATR72-500 tout cargo en septembre dernier.

Christian Trésor Adong Baliaba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here