2020, l’année de la double riposte VIH/Sida et Covid -19

0
171
Manaouda Malachie

(BFI) – Mardi 01 décembre 2020, face aux hommes de médias, le ministre camerounais de la Santé publique, (Minsanté) le Dr Malachie Manaouda a fait le point de la lutte contre les pandémies du VIH/sida et du coronavirus. Il a fait savoir que la courbe de ces deux pandémies était croissante.

C’était à l’occasion de la commémoration de la 33e édition de la Journée mondiale de lutte contre le VIH/sida, sous le thème : « Solidarité mondiale, responsabilité partagée ». Ainsi, concernant la lutte contre le VIH/sida, le Minsanté a fait savoir que les résultats obtenus après 40 ans de lutte sont encourageants et permettent de regarder l’avenir avec beaucoup d’optimisme.

Il a relevé que malgré le contexte sanitaire précaire, les efforts communs et l’engagement collectif dans le cadre de la riposte au VIH/sida ont permis des avancées significatives. Comme amélioration, le Minsanté a souligné l’intensification de la sensibilisation contre la stigmatisation et la discrimination afin de promouvoir l’adhérence au traitement et ainsi renforcer la rétention aux soins des personnes sous traitement. Ceci tout en réduisant les cas d’échec thérapeutique et de résistance du virus.

Le ministre est également revenu sur la gratuité des soins liés au VIH/sida. « Les initiatives de gratuité ont commencé en 2007 par le traitement antirétroviraux (ARV), puis d’autres services ont été inclus tels que la prévention des infections opportunistes, le dépistage chez la femme enceinte. Les frais d’examens liés à la prise en charge de cette pathologie sont gratuits depuis le 1er janvier 2020 dans les dix régions du pays », a-t-il rappelé. Le Minsanté note toutefois un relâchement au mois de février dernier. Selon lui, l’impact du Covid-19 à partir de mars n’est pas à négliger. « Cette année, près 1,250 million de personnes ont été testées dont : 329.218 femmes enceintes. 37.400 personnes vivant avec le VIH/sida ont été nouvellement identifiées et 3.061 personnes mises sous traitement (antirétroviraux) », a-t-il fait savoir.

Concernant la situation de la riposte contre le Covid-19 au Cameroun, le Minsanté a expliqué que durant neuf mois, d’énormes ressources humaines, logistiques et financières ont été mobilisées pour limiter la propagation de ce virus. Sur les prescriptions du chef de l’Etat, le gouvernement sous la conduite du Premier ministre a multiplié des actions selon la formule traquer, tester et traiter.

Les efforts déployés chaque jour ont permis d’enregistrer des résultats satisfaisants selon Malachie Manaouda. Malheureusement, le retour à une vie un peu trop normale ouvre une brèche à une résurgence du coronavirus. « À l’analyse des cas confirmés, nous nous situons à 22103 cas en début novembre, nous sommes passés à plus de 24000 cas au 1er décembre. Soit 2086 nouveaux cas confirmés en l’espace de quelques jours. Ce qui reste préoccupant », a déploré le Minsanté. Il a alors lancé un appel à la mobilisation de tous. Pour recommencer à appliquer les mesures barrières.

Elise Nguélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here