150 millions pour renforcer l’accès à l’électricité en Afrique

0
86
Electricité

(BFI) – La Banque africaine de développement obtient 150 millions de dollars du Fonds vert pour le climat dans le cadre de son projet « Desert to Power ». Le projet vise à «éclairer le Sahel » à travers l’énergie renouvelable. Avec ces fonds, la BAD va par ailleurs développer les capacités des institutions nationales du secteur électrique dans les pays du G5 Sahel. 

La Banque africaine de développement atteint 150 millions de dollars de financement pour son projet emblématique « Desert to Power ». Le projet consiste à approvisionner en énergie électrique les zones qui ont peu ou pas d’accès à l’électricité. Ainsi, avec ces fonds, la BAD va fournir de l’électricité dans onze pays du Sahel, d’ici 2030. Elle va également développer les capacités des institutions nationales du secteur électrique dans les pays du G5 Sahel.

Selon le Fonds vert pour le climat, seulement 28,4 % de la population de l’espace G5 Sahel avait accès à l’électricité en 2020, bien en deçà de la moyenne régionale de l’Afrique subsaharienne qui est de 46,7 %. Ainsi, avec ce projet, la BAD espère installer une capacité de production de 10 gigawatts d’énergie solaire photovoltaïque d’ici 2030 pour les pays du sahel. Cela fournira de l’électricité à 250 millions de personnes, par le biais de projets publics, privés, en réseau et hors réseau.

D’après l’institution, la mise au point de ce projet va se décliner en trois volets. La première comprendra des investissements dans le développement du réseau et des solutions de stockage, la deuxième dans l’octroi des financements pour la construction de nouvelles centrales solaires indépendantes. Quant au dernier volet, il sera centré sur l’assistance technique destinée à favoriser la mise en place d’un environnement « clair et prévisible » pour les investissements du secteur privé dans le solaire.

Remy Gassana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here