Total Gabon rassure que son départ du pays n’est pas à l’ordre du jour

0
136

(BFI) – Malgré la vente de plusieurs de ses actifs au Gabon, le français Total ne compte pas pour autant quitter le pays. Nicolas Terraz et Emmanuel Chapon, respectivement président du conseil d’administration et directeur général du pétrolier français au Gabon en ont donné l’assurance ce 12 novembre à l’issue d’une rencontre avec le ministre du Pétrole, Vincent de Paul Massassa.

« Le départ du Gabon n’est pas du tout à l’ordre du jour et je peux vous le dire clairement. Nous avons une opération en cours, il s’agit du transfert à une autre société des activités dont nous ne sommes pas opérateurs », a expliqué Nicolas Terraz qui est par ailleurs directeur Afrique exploration et production de Total.

Selon les responsables de Total, la cession d’actifs, comme ceux vendus à Perenco Oil & Gas Gabon sur le terminal du Cap Lopez à Port-Gentil, a été effectuée dans une « logique industrielle ». Cette opération a été réalisée entre les deux entreprises dans le but de donner un avenir au terminal, apprend-on. Il s’agit, au vu du niveau de production de la société (20 000 barils/jour), « d’agréger d’autres volumes sur ce terminal pour augmenter son utilisation et le rendre économiquement plus robuste et donc viable sur le long terme », a expliqué le PCA.

Les dirigeants de Total Gabon rassurent également qu’ils souhaitent privilégier le dialogue avec le personnel du terminal du Cap Lopez pendant tout le processus. « Cela a été fait déjà dans le passé de manière réussie. Donc, la qualité de l’accompagnement social et la manière dont on fera sur le plan social sont quelque chose d’important que je regarde avec beaucoup d’attention », a précisé le PCA.

C’est au mois de juillet dernier que Total Gabon a annoncé avoir cédé ses participations dans sept champs matures en mer, ainsi que ses intérêts et le rôle d’opérateur dans le terminal pétrolier du Cap Lopez, pour un montant compris entre 290 et 350 millions de dollars (161,6 et 195,1 milliards de FCFA).

Le pétrolier français est présent au Gabon depuis plus de 80 ans dans le domaine de l’exploration-production, et le pays selon le ministre du Pétrole qui souhaite « voir Total poursuivre ses investissements au Gabon se réjouit de l’engagement des dirigeants de cette société ».

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here