Réponse de l’Afrique face à la Covid-19 : tout repose sur les personnes présentes sur le terrain

0
49

(BFI) – En Afrique, seuls 6 % de la population a été entièrement vaccinée contre la Covid-19. Des taux d’infection élevés qui mettent l’Afrique en difficulté. Mais de jeunes innovateurs déploient des compétences d’entrepreneuriat social sur le continent pour combattre la pandémie à partir de zéro.

Les statistiques sont peu réjouissantes : seules 77 millions de personnes ont été entièrement vaccinées contre le nouveau coronavirus en Afrique, soit 6 % de la population seulement. En comparaison, plus de 70 % des pays à revenu élevé ont déjà vacciné plus de 40 % de leur population.

Des taux d’infection obstinément élevés, avec des pics récurrents à intervalles de quelques mois, entraînent des pertes catastrophiques de moyens de subsistance, des perturbations de la scolarité et l’usure des filets de sécurité sociale. Les gouvernements africains et les organisations internationales luttent pour assurer un accès aux soins et garder les populations locales en sécurité.

Au milieu de ce combat, il existe une force qui a le pouvoir de changer la trajectoire de la pandémie de Covid -19 : de jeunes innovateurs partout sur le continent, qui déploient des compétences d’entrepreneuriat social pour améliorer les choses à partir de zéro.

Dans toute l’Afrique, des milliers d’entrepreneurs sociaux dirigent des organisations au service des personnes les plus vulnérables et marginalisées de la société. Tout au long de la pandémie, ils ont joué un rôle essentiel en répondant aux besoins immédiats de santé et de subsistance de ceux qui risquaient d’être laissés pour compte. Pour ce faire, ils ont souvent eu recours aux pratiques commerciales et aux techniques d’excellence du secteur privé.

La Covid Response Alliance for Social Entrepreneur

Nous pensons que leur approche est extrêmement adaptée à ce défi sans précédent. C’est pourquoi la Fondation Schwab pour l’entrepreneuriat social leur apporte son soutien par le biais de la Covid Response Alliance for Social Entrepreneurs. Cette alliance rassemble 86 organisations membres qui reconnaissent le rôle vital que jouent les entrepreneurs sociaux dans le soutien aux plus vulnérables, pendant et après la pandémie.

Ensemble, ces organisations soutiennent environ 100 000 entrepreneurs qui, ensemble, ont un impact sur près de deux milliards de personnes. Par exemple, lorsque le variant Delta a fait son apparition en Inde, les membres de l’Alliance ont publié une liste des50 premiers acteurs du dernier kilomètre en Inde. Chacun d’entre eux a apporté des ressources, des informations et des réseaux essentiels à la lutte contre la Covid -19.

La situation en Afrique est très similaire : à une époque où les systèmes d’aide traditionnels ont été submergés, ces entrepreneurs sociaux se sont toujours efforcés de combler les lacunes, en particulier dans les communautés pauvres ou rurales difficiles à atteindre.

L’innovation, l’action et l’énergie de la jeunesse africaine qui représente au total plus de 200 millions de personnes sur le continent sont extrêmement importantes pour venir à bout de la pandémie.

En reconnaissance du dynamisme de la jeunesse africaine et dans l’espoir de modifier le statu quo en matière de vaccins, le Forum économique mondial a lancé une campagne qui a rassemblé 108 Young Global Leaders et Global Shapers issus de six continents. La campagne, lancée à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse en 2021, compte des représentants de 33 pays, dont l’Afrique du Sud, l’Éthiopie, le Gabon, le Kenya, Madagascar, Maurice, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, le Sénégal, la Somalie et la Tanzanie.

Ces communautés de Young Global Leaders et de Global Shapers (des leaders de la prochaine génération choisis par le Forum Économique Mondial pour leur potentiel extraordinaire) constituent la force d’activation nécessaire pour accélérer le déploiement équitable des vaccins, en particulier en Afrique subsaharienne. Ils ont commencé à recueillir des données de terrain sur l’accès aux vaccins, ils ont relevé les défis de la demande en démontant les mythes et les idées fausses qui alimentent les doutes sur les vaccins, et ils ont influencé les décideurs de façon à ce qu’ils favorisent des cadres d’allocation équitable.

Ensemble, les Young Global Leaders et les Global Shapers renforcent leur message sur les plateformes de médias sociaux, plaident pour une solidarité mondiale en matière de vaccination et demandent des vaccins pour tous. En outre, les communautés collaborent avec un groupe plus large de jeunes pour élaborer des plans de priorisation axés sur les personnes et ainsi promouvoir la disponibilité des vaccins pour tous les citoyens, y compris les populations difficiles à atteindre.

La crise de la Covid est loin d’être terminée. Il faut encore prêter attention à plusieurs domaines clés, y compris la prévention et la protection, le traitement et les secours, l’accès inclusif aux vaccins et la sécurisation des moyens de subsistance. Les 1,2 milliard d’habitants de l’Afrique ne peuvent être laissés pour compte dans notre combat visant à mettre la pandémie derrière nous.

Nous devons aux générations futures et à nous-mêmes de soutenir les entrepreneurs et les militants sur le terrain. Ils ont le pouvoir de changer la trajectoire de la Covid -19 en Afrique, et au-delà. Collectivement, ils apportent l’énergie, les idées, la créativité et l’espoir qui manquent en ces temps sombres de Covid -19.

Au sein de la plateforme Santé du Forum Économique Mondial, en collaboration avec nos communautés de Global Shapers et Leaders, la Fondation Schwab pour l’entrepreneuriat Social  et les membres de la Covid Response Alliance for Social Entrepreneurs, nous nous engageons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider. Nous invitons les autres à se joindre à nous dans cette démarche.

Chido Munyati, Head of Regional Agenda, Afrique, Forum économique mondial.

Genya DanaActing Head, Health & Healthcare, Forum économique mondial.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur uniquement et non celles du Forum économique mondial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here