Pour le compte 4ème trimestre 2021, le volume prévisionnel d’émission de titres publics du Bénin s’élève à 60 milliards de FCFA

0
73

(BFI) – L’agence UMOA-Titres a publié ce mardi 5 octobre 2021 le calendrier provisoire des émissions de titres publics du quatrième trimestre 2021. A ce titre, le Bénin prévoit des émissions pour un montant total de 60 milliards de FCFA.

UMOA-Titres porte à la connaissance de l’ensemble des acteurs du Marché des Titres Publics des Etats de l’UMOA, le programme trimestriel des émissions de titres publics pour le quatrième trimestre 2021. Selon ce calendrier, le volume prévisionnel des émissions s’élève à 697 milliards de FCFA. Le Directeur de l’agence, Adrien Diouf informe dans une note que cette somme est composée de 392 milliards de bons de Soutien et de Résilience et 305 milliards d’obligations de Relance.

Ces volumes intègrent les programmes indicatifs disponibles à date des sept (7) Etats membres de l’Union que sont le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger et le Togo pour le quatrième trimestre 2021. Ainsi, le Bénin sera sur le marché financier les 21 octobre et 25 novembre 2021. Le volume à mobiliser au titre des deux opérations de bons de soutien et de résilience est de 60 milliards de FCFA. Il faut dire que le volume prévisionnel du Bénin est inférieur à la plupart des prévisions des autres pays de la sous-région. Le Burkina Faso compte mobiliser une somme globale de 235 milliards de FCFA, la Côte d’Ivoire 170 milliards de FCFA, le Mali 120 milliards de FCFA et le Togo 75 milliards de FCFA.

Le marché des Titres publics de la zone de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est l’unique marché régional par adjudication dédié exclusivement à la mobilisation des financements des Etats membres. L’agence UMOA-Titres en collaboration avec la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a lancé l’émission des ODR dans l’objectif de permettre à l’émetteur de mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’État ivoirien dans le cadre de ses plans de relance économique afin de contenir les effets de la pandémie COVID-19 et renouer avec les performances d’avant la crise sanitaire. Elle cible principalement les investisseurs socialement responsables mais également les entreprises ou individus souhaitant soutenir les actions de relance économique entamée par les États de la zone UEMOA.

Placide Onguéné

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here