Paul Biya autorise « le lancement du train express Douala – Yaoundé »

0
272

(BFI) – Le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, a présidé le 22 juin à Yaoundé, une session extraordinaire du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer) et du Comité de transport voyageurs (CTV) en présence de Pascal Miny, directeur général de Camrail, le concessionnaire et la filiale de Bolloré dans le secteur du transport par voie ferré au Cameroun. « Cette rencontre se tient au lendemain de la haute autorisation du chef de l’État pour le lancement du train express Douala-Yaoundé », a déclaré Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe.

Dans la même veine, Camrail indique que l’ordre du jour de ce comité portait sur « l’examen des modalités de la mise en service du Train express Douala-Yaoundé dans les tous prochains jours ». La date du lancement reste donc attendue.

Cette annonce du lancement du train express entre les deux principales villes du Cameroun intervient quelques semaines après que le ministre des Transports a effectué, le 29 avril 2021, dans les locaux de la société Camrail à Douala, une visite des onze voitures voyageurs réhabilitées. Cette réhabilitation, selon l’entreprise, a coûté 1,1 milliard de FCFA.

Après la visite d’atelier, le ministre Ngalle Bibéhé a conduit un voyage d’essai de l’Intercity entre les deux capitales camerounaises dans ce train permettant de rallier Douala et Yaoundé en 4 h 45 min contre 3 h 30 min par le passé. Cette augmentation d’une heure de la durée du voyage, selon Camrail, est le fait de l’instauration de quatre arrêts sur le trajet : Edéa, Eseka, Makak et Ngoumou. Il est aussi le fait de la qualité de la voie ferrée.

Le train express reprend du service après une interruption le 21 octobre 2016. Ceci suite à une catastrophe ferroviaire qui avait causé la mort de 79 personnes et 600 blessés. La reprise des activités du train express entre Yaoundé et Douala permettra de doper substantiellement l’offre de transport entre les deux villes les plus importantes du Cameroun, dans la mesure où le train est un moyen de transport de masse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here