Patrice Melom, DG Port de Kribi « les résultats obtenus jusqu’ici sont plus que honorables »

0
121
Patrice Melom
Patrice Melom, directeur général du PAK

(BFI) – La deuxième place portuaire du Cameroun a également enregistré un trafic de 8,2 millions de tonnes de marchandises. Le secteur Douane Sud ll, basé au Port de Kribi a par ailleurs clôturé l’exercice 2020 avec une enveloppe de droits de douanes de 74 milliards de FCFA. La Chine reste le premier partenaire du Port autonome de Kribi en import et en export.

Le Directeur général du Port autonome de Kribi (PAK), Patrice Melom, se réjouit ce 23 janvier 2021, de la montée en puissance du Port autonome de Kribi, qui enregistre de nouvelles occupations de site par de grandes entreprises. C’était lors de la cérémonie d’inauguration de l’Usine d’Assemblage Tracrafric Equipment Cameroun de Kribi-Mboro. Depuis sa mise en exploitation le 2 mars 2018, le Port autonome de Kribi a en effet connu d’importantes mutations. A deux mois de la célébration de sa troisième année de d’exploitation, Patrice Melom dresse un bilan de parcours des activités d’exploitation du complexe industrialo-portuaire: «au terme de notre troisième année d’activités, il ne serait pas superflu de rappeler les ambitions du gouvernement camerounais vis-à-vis du Port de Kribi, en tant qu’accélérateur et symbole visible de la transformation économique de notre pays. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats obtenus jusqu’ici sont plus qu’honorables» a fait observer Patrice Melom, le 26 janvier 2021 à  Kribi, lors de la réunion bilan des activités commerciales 2020 du PAK et du Secteur Douane Sud ll. 

Le bilan « honorable » évoqué par le Directeur général du Port autonome de Kribi porte sur le trafic des navires, celui des marchandises et les indicateurs de performance du PAK. Avec le pic de sa millième escale-navire franchie en novembre 2020, le terminal portuaire de Kribi enregistre 461 escales en 2020. Une hausse exponentielle de 39% par glissement annuel à 2019 (331 escales), et plus de 40 % par rapport à 2018 (295 escales). «Nos prévisions ont été dépassées. Ce taux de réalisation appréciable est obtenu dans un contexte maritime sinistré par la crise du Covid qui a baissé globalement de 5% nos performances», explique Patrice Melom. Au 31 décembre 2020, le trafic des navires sur les 7 terminaux onshore et offshore du PAK (Hilli, Ebome, KK1, Rade,Tpol, Tac, Toal) enregistre une moyenne mensuelle de 38,1 escales en 2020. 27,5 en 2019.

Concernant le trafic de marchandises, Patrice Melom marque également sa grande satisfaction, compte tenu du contexte particulier imparti : «nous avons pu maîtriser un effet catastrophique de cette crise sanitaire sur nos activités. La baisse marginale est de 3%». Les chiffres 2020 sont en effet flatteurs. Tous terminaux confondus, le PAK clôture l’année 2020 sur 8,2 millions de tonnes de marchandises trafiquées. Contre 8,334 tonnes en 2019, 7,019 en 2018. A noter, le bon comportement du Terminal gazier de Hilli (1.364.091 tonnes, soit une évolution de 12%), et du Terminal à conteneurs (369.750 tonnes en 2020, correspondant à 80% de hausse). Au 31 décembre 2020, le Terminal à conteneurs du PAK enregistre, en import/export plein, un trafic de 30.542 EVP, en import/export vide de 7.766 EVP, soit un total annuel de 239.871 EVP. Cette performance était de 129.948 EVP en 2019: «la Covid a eu un impact sur le trafic conteneurs. Nous avons observé une remontée timide en mai, après une mauvaise période en février-mai 2020. La reprise s’est confirmée au mois de juin, puis au mois de juillet avec un chiffre de 28.473 EVP, battant tous les records», précise le DG du PAK.  En import, le trafic de marchandises au Terminal à conteneurs du a connu en 2020, un total import de 290 KT. A raison de 260 KT pour l’import local et 30 KT pour l’hinterland (Tchad, Rca, Congo).

Collaboration PAK/Douanes

Il ressort du bilan 2020 présenté que la Chine est le premier partenaire à l’export du PAK (104.030 tonnes), le Vietnam (20.913 tonnes), les Pays-Bas (12.744 tonnes), le Bangladesh (12.117), la Belgique (5.891), la Malaisie (3.661), les États-Unis (3.588), Afrique du Sud  (1.773), France (1.042), et l’Égypte (814 tonnes): «le principal produit à destination de l’Asie est le bois en grume et en débités. En Europe, les produits importés sont essentiellement  les dérivés du cacao (tourteaux de cacao, beurre et  fèves de cacao)», ajoute le DG du PAK. La Chine caracole également en tête du top 10 des pays partenaires à l’import du PAK en 2020, avec un total de 106.417 tonnes de marchandises importées. Taïwan (14.773 tonnes), Malaisie (13.699), France (11.705), Espagne (8.882), Emirats arabes unis  (8.830), Pays-Bas (7.784), Turquie (6.236), Belgique  (5.676), Grande Bretagne  (5.109 tonnes): «l’essentiel des produits d’origine asiatique sont des produits de construction, les machines, appareils électriques et produits alimentaires», a indiqué Patrice Melom. Les statistiques de l’hinterland présentent au 31 décembre 2020, 3.327 tonnes de marchandises transit export pour la RCA, 24.236 tonnes pour le Congo, et 303 tonnes attribuées au Tchad. Il est important de préciser que le nombre de conteneurs débarqués au Port de Kribi proviennent de 220 ports différents.

Deuxième pôle industrialo-portuaire du Cameroun après Douala, le Port de Kribi affiche déjà de bons indicateurs de performance après 36 mois d’activités. Ainsi, le temps moyen d’attente en rade au Terminal à conteneurs (TAC) du Port de Kribi  s’élève à un peu plus de 37 heures. Au Terminal polyvalent (TPOL), il est de 25 heures, alors que la performance offshore affiche un temps moyen d’attente de près de 30 heures: «avec un temps d’attente de moins de 1,5 jours sur le TAC et des durée d’opération en moyenne de 24,  le TAC de Kribi est toujours performant », affirme-t-on au PAK. Autre indicateur de performance, c’est le taux d’occupation des différents terminaux. L’exercice 2020 s’achève par un taux d’occupation moyen annuel de 66% au TAC et 41% au TPOL. Le Dwell Time général 2020 du PAK  (temps de séjour) s’achève avec 18 jours de stationnement en moyenne en import, et 10 jours en export. De janvier 2020 à décembre 2020, le Port de Kribi a par ailleurs enregistré une cadence quotidienne de manutention de bois équivalant à 1500 m3 en moyenne. Correspondant à un rythme de chargement de 20 mouvements par heure. Malgré cette bonne tenue de la feuille de route, exercice 2020, du Port autonome de Kribi, Patrice Melom nourrit toutefois quelques attentes légitimes: «le maintien de l’attrait du Port de Kribi pour en faire un hub régional et incontournable dans le Golfe de Guinée, le développement et l’adaptation de l’offre de services portuaires aux évolutions des filières utilisatrices, l’amélioration de l’insertion du Port dans son environnement urbain et naturel, et le renforcement de l’accessibilité du port en lien avec les autorités douanières». Dans le même ordre d’idée, on apprendra de Norbert Belinga, le Chef Secteur des douanes ll basé au Port de Kribi, que les douanes camerounaises ont perçu des droits de douanes de l’ordre de 74 milliards de FCFA en 2020. 115 milliards de FCFA depuis 2018. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here