Accueil Secteurs Agro-alimentaire Partenariat réussi pour l’exportation vers le Gabon du sucre produit par Saris...

Partenariat réussi pour l’exportation vers le Gabon du sucre produit par Saris Congo

0
127
Somdiaa

(BFI) – Au cours du premier semestre 2023, les équipes d’Africa Global Logistics Congo ont exporté près de 60 000 sacs de sucre vrac et 3 conteneurs de sucre en bûchette à Libreville, à la demande de Saris Congo, filiale du Groupe Somdiaa. Cette opération a permis de commercialiser au Gabon environ 3 066 tonnes de sucre venant du Congo.

Produits à Nkayi, une ville située à plus de 237 km de la capitale économique Pointe-Noire où Saris Congo dispose d’une concession sur laquelle sont plantés 12 000 ha de cannes à sucre, le sucre a été empoté puis transporté jusqu’au port de Pointe-Noire où nos équipes ont organisé les opérations d’export et livraison à Libreville.

« C’est une opération réussie grâce à l’appui de notre partenaire Africa Global Logistics Congo à qui nous faisons pleinement confiance pour de telles opérations. Nous pourrions renouveler ces opérations en fonction des besoins de notre filiale gabonaise et la production locale » soutient Jean-Baptiste MABIALA, Chef d’Agence Saris PNRE.

« Nous travaillons depuis plusieurs années sur de telles opérations. L’expertise de nos équipes et la maîtrise de la chaine logistique nous aident à tenir les délais. Cela permet de voir comment le commerce entre pays africains peut se développer » précise Cyril MARQUES, Directeur des Solutions logistiques Africa Global Logistics Congo.

L’exportation du sucre entre le Congo et le Gabon est fonction des besoins de la filiale gabonaise de Somdiaa. Le produit exporté permet de couvrir une partie de la demande du produit sur le marché gabonais et de prévenir toute forme de pénurie du sucre. Saris Congo produit près de 70 000 tonnes de sucre par an à Nkayi. La majorité de ce sucre est vendu sur le marché congolais et les excédents de production sont vendus sur les marchés de la sous-région pour satisfaire la consommation locale.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here