Orange Money se lance dans le marché de paiement des frais de scolarité

0
117

(BFI) – L’opérateur Orange Cameroun s’est lancé dans le marché de paiement des frais de scolarité, selon une annonce publiée le 19 septembre 2022. L’entreprise indique que, pour bénéficier de ce service, il faut lui écrire pour signer une convention qui permettra d’ouvrir un compte virtuel en unités de valeur dans ses livres et mettre en place un mécanisme de remontée des fonds collectés. « Orange ne prélèvera aucuns frais à l’établissement ; une commission de service sera appliquée au client/parent suivant une grille définie», renseigne l’opérateur. Mais quid de la taxe sur le transfert d’argent qui prévoit de prélever 0,2% d’un portemonnaie électronique vers un compte bancaire ? s’interroge Investir au Cameroun. 

Selon Orange, ce nouveau service favorise un mode de paiement plus simple pour les parents ; le suivi des encaissements en temps réel pour l’établissement ; la sécurisation des fonds, car, aucun retrait de cash n’est possible ni transférable en dehors du compte de la Banque de l’établissement ; la diminution de la manipulation des liquidités ; l’élimination de risque de faux billets ; la remontée des fonds jusqu’à la banque en toute simplicité ; la traçabilité des opérations effectuées et la mise à disposition d’un reçu digital.

Le marché dans lequel se lance Orange Cameroun est concurrentiel. Des banques (CBC, Banque Atlantique, Bicec, UBA Cameroon…) et des établissements postaux comme Express Union ou Emi Money sont déjà actifs dans ce segment. Le paiement des frais de scolarité reste néanmoins porteur au regard de l’échantillon exploitable. Selon les données du ministère des Enseignements secondaires, il existe 1159 lycées, 1031 collèges d’enseignement général et technique et 12 327 écoles primaires publiques. Dans l’enseignement supérieur, l’autorité de tutelle dénombre au moins 250 instituts privés (IPES) autorisés par l’État et une dizaine d’universités d’État.

Si Orange réussit son incursion dans ce nouveau marché, il va ainsi étendre son spectre d’actions. Jusqu’ici, avec son concurrent direct, MTN, l’entreprise opérait dans le paiement des factures d’eau, d’électricité, les bouquets TV, le transport, le paiement de l’impôt par Mobile Money, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here