Le droit de transit du pétrole tchadien sur le territoire camerounais a généré des recettes de 11,6 milliards de Fcfa entre janvier et avril 2021

0
82
Pipeline

(BFI) – L’oléoduc Tchad-Cameroun, qui permet d’exporter le pétrolier tchadien a généré, entre janvier et avril 2021, au trésor public camerounais des recettes de plus de 11 milliards de Fcfa selon le Comité de pilotage et de suivi des pipelines (CPSP).

Cette manne financière a été générée par l’enlèvement au terminal de Komé à Kribi, dans la région du Sud du Cameroun, d’une cargaison totale d’un peu plus de 16 millions de barils de brut provenant des champs pétroliers du Tchad, apprend-on. Cette quantité est en baisse de 5,6%, puisque les cargaisons enlevées à Komé au cours des quatre premiers mois de l’année 2020 culminaient à un peu plus de 17 millions de barils. Mathématiquement, ce ralentissement des enlèvements a induit une baisse des revenus issus du droit de transit au profit du Trésor public camerounais, au cours de la période sous revue.  

Pour rappel, après une rude bataille avec Cotco, l’entreprise qui gère l’oléoduc, le Cameroun a déjà pu obtenir la revalorisation puis l’actualisation tous les 5 ans, du droit de transit du brut tchadien sur son territoire. Ce qui a permis, depuis quelques années, d’augmenter substantiellement les recettes du pays sur cette infrastructure de transport des produits pétroliers.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here