Le danois Maersk s’installe au Port de Kribi

0
157
Navire Maersk
(BFI) – Le N° 1 mondial du fret maritime, le danois Maersk va desservir le port en eaux profondes de Kribi par partage de navire. Avec le lancement par CMA-CGM et Maersk du service de navires en commun au Port de Kribi qui a accueilli le 08 mai 2020, le navire «Rhone Maersk», une nouvelle page s’ouvre véritablement dans le positionnement de la Kribi Conteneurs Terminal (KCT),

Ce vendredi 08 mai, le terminal à conteneurs du port de Kribi accueillait le navire « Rhone Maersk » de l’armateur Danois Maersk. Une arrivée qui marque le lancement officiel de la desserte de ce port par le leader mondial du fret maritime. Une desserte qui se fera par partage des navires avec l’armateur CMA-CGM. Le nouveau service hebdomadaire dénommé « MESSAWA/MIDAS » permettra à KTC (Kribi Conteneur Terminal), d’assurer la manutention des navires ayant des conteneurs à l’importation et à l’exportation en provenance ou à destination du Moyen Orient et de l’Asie. Avec l’arrivée de Maersk, le terminal est désormais desservi par quatre lignes maritimes à savoir le groupe français CMA-CGM, l’espagnol Marguisa et le néerlandais NILEDUTCH.

Le nouveau service renforcera surtout de l’attractivité du Port en eaux profondes de Kribi et le rendra plus compétitif qu’il ne l’était jusqu’ici. « Ce nouveau service permettra aux clients de KTC de bénéficier d’un temps de transit favorable et d’une solution de transport qualité à l’import et à l’export pour le Cameroun et les autres pays de la sous-région (Tchad et République Centrafricaine). Il va renforcer la compétitivité du Port de Kribi(PAK) et accroître les volumes par la relance des importations et des exportations à partir de Kribi » peut-on lire sur un communiqué de la filiale camerounaise du groupe Bolloré.

Lorsqu’on sait que ce consortium est un géant mondial en la matière, tout laisse croire que le nouveau service va renforcer la compétitivité du Port de Kribi et accroître les volumes par la relance des importations et des exportations à partir de Kribi. En plus de la digitalisation du service de facturation opérationnelle depuis le 1er avril 2020, ce lancement de ce service va renforcer l’attractivité du Port de Kribi d’autant que «KCT Kribi se positionne pleinement comme la porte d’accès maritime majeure du Golfe de Guinée». A en croire des observateurs, Maersk qui est le leader mondial du fret maritime est en train de s’installer durablement à Kribi. Ce qui pourrait se passer au détriment du terminal à conteneurs du port de Douala assuré depuis la fin 2019 par le Port autonome de Douala (PAD) à travers la Régie du terminal à conteneurs (RTC) qui a remplacé la Douala Interntional Terminal (DIT).

Défis structurels

Avec l’arrivée de ce géant mondial, le PAK est plus que jamais lancé sur une trajectoire ascendante. Cependant le port fait encore face à de nombreuses contraintes qui pourraient constituer un obstacle à sa compétitivité. La première est l’absence d’une zone logistique, notamment les entrepôts dignes de ce nom pour stocker le flux de marchandises qui devrait connaître une augmentation. La seconde est l’insuffisance des voies d’évacuation des marchandises. Dans une interview accordée à Jeune Afrique au mois de novembre 2019, le Directeur général de la place portuaire déplorait déjà ce problème. « La desserte routière et ferroviaire est aujourd’hui insuffisante. Aujourd’hui, seule la route Kribi-Edéa (proche de la côte atlantique) dessert le port. Il nous manque un axe Est-Ouest vers l’hinterland. La route Kribi-Ebolowa dont le gouvernement vient d’annoncer la réfection nous permettra d’accueillir des marchandises provenant de la partie Sud du Cameroun et même du Congo » affirmait Patrice Melom. Plus de 06 mois après cette annonce du gouvernement, la réhabilitation de ce tronçon long de 180km n’a jamais été effectuée.

Constitué de Bolloré, CMA -GM, CHEC et un groupement d’actionnaires Camerounais, le consortium Kribi Conteneurs Terminal offre une infrastructure adaptée à la nouvelle génération de navires transocéaniques, dont les quais de 350 mètres peuvent accueillir des navires ayant une capacité allant jusqu’à 11 000 EVP. Son terminal est desservi aujourd’hui par quatre lignes maritimes de premier plan : CMA-CGM, NILEDUTCH, MAERSK et MARGUISA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here