Le Cameroun veut acquérir deux nouveaux aéronefs au profit de Camair-co

0
197
camair_co

(BFI) – Dans le cadre du plan de redressement de la compagnie aérienne camerounaise, le gouvernement camerounais a débloqué une importante enveloppe pour reconstituer la flotte insuffisante de la Cameroon airlines corporation (Camair co) renseigne EcoMatin.

«Les derniers réglages sont en cours. Le branding prendra un certain temps. Mais la transaction a déjà été négociée». Ces propos émanant de sources autorisées confirment l’acquisition par la compagnie aérienne camerounaise de deux avions de type Q 400 Bombardier. Si la nouvelle n’a pas encore été officiellement annoncée par les responsables de la Camair-co (Cameroon airlines corporation), des informations fiables confirment l’arrivée dans les prochaines semaines de ces aéronefs achetés par l’Etat du Cameroun. Le plan de redressement de la Camair-co prévoit effectivement parmi ses principaux points, la stabilisation et une reconstitution de sa flotte. Contrairement à celui négocié par leasing en mai 2018 par Ernest Dikoum, l’ancien Directeur général de la compagnie, les deux Q 400 attendus sont acquis en propriété au profit de la Camair-co.

Le plan de redressement sus-évoqué comprend par ailleurs la réduction des fréquences et des dessertes non rentables. Pourtant, les deux Q 400 seront affectés à l’optimisation de la desserte domestique. Camair-co dessert sur le plan national, les villes de Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua, Maroua, et Ngaoundéré. Depuis leur nomination le 19 janvier 2021, Jean Claude Ayem Mauger, le Président du conseil d’administration de la Camair-co, Jean Christophe Ella Nguema, le Directeur général, et Alexandre Fochive, Directeur général adjoint de la Camair-co, dévoilent ainsi leurs ambitions par ce premier achat. Tournant important dans le redressement de la compagnie aérienne camerounaise lancée dans un processus de privatisation conformément aux instructions du Président de la République.

« Le Chef de l’Etat demande au Premier Ministre, Chef du gouvernement, d’élaborer en urgence, en collaboration avec le Ministre des Transports, le Ministre des Finances, le Ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Camair-Co et la Ccaa (Cameroon civil aviation authority), un plan de restructuration, de relance et de développement de la compagnie, dans l’optique d’ouvrir son capital social à hauteur de 51% à un partenaire stratégique privé, conformément à l’article 5 du décret du 11 septembre 2006, portant création de la Camair-Co », mentionnait le 14 juillet 2020, une correspondance de Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, adressée au Premier Ministre Joseph Dion Ngute. 

La Camair-co reste toutefois engluée dans plusieurs difficultés : flotte insuffisante, lourdes charges, important endettement estimé à plus de 122 milliards de FCFA, masse salariale en décalage avec les revenus de la compagnie, et un effectif pléthorique malgré le récent licenciement de 130 employés. L’autre défi des responsables de la Camair-co demeure celui de la rentabilisation de l’entreprise obligée d’attendre les perfusions financières de l’Etat du Cameroun pour survivre. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here