Le Cameroun annonce un nouvel emprunt obligataire de 150 milliards Fcfa pour financer son économie

0
75
minfi-yaounde

(BFI) – ECMR 5,6% net 20182023. C’est le nom de baptême du nouvel emprunt obligataire que le Cameroun va lancer dans les prochains jours. Les 15 millions d’obligations de trésor, vendues à 10 000 F l’unité avec un taux d’intérêt de 5,6% seront mises sur le marché financier sur la période allant du 29 octobre au 9 novembre 2018. Cet emprunt permettra  » d’assurer la participation de l’Etat au financement de plusieurs projets d’infrastructures « , selon la Commission des marchés financiers (CMF).

On en compte une quarantaine pour les 10 régions du pays dans les domaines routier, énergétique, agricole, sportif, éducationnel, entre autres. Pour cet emprunt obligataire, 5e du genre, la CMF, en tant que régulateur de la Bourse des valeurs mobilières de Douala, a donné son accord le 19 octobre 2018. Et de sources bien introduites, le lancement officiel de cette opération est prévu pour le jeudi 25 octobre à Yaoundé.

L’emprunt obligataire ECMR 5,6% net 20182023, d’une maturité de cinq ans, sera arrangé par un consortium bancaire formé par la filiale camerounaise de la Société générale (SGC), le Camerounais Afriland First Bank et EDC Investment Corporation, la branche du groupe panafricain Ecobank dédiée à l’investissement.

Il faut également noter que, selon l’observation de la CMF, cette quête de fonds est possible pour le Cameroun parce que le plafond de 260 milliards de F prescrit par le président de la République en février 2018 pour les émissions de titres publics n’a pas été dépassé.

Pour mémoire, à date, les remboursements des précédents emprunts obligataires sont bouclés ou en cours. Au 27 décembre 2017, indique une publication de la CMF, 75 milliards de F avaient déjà été remboursés par l’Etat sur un total de 150 milliards mobilisés en 2014. Le 27 décembre 2018, indique la publication, on devrait assister au paiement de la quatrième échéance.

Les 200 milliards de Fcfa collectés par le Cameroun lors du premier emprunt de 2010 sont complètement remboursés à ce jour. En ce qui concerne le deuxième emprunt où le Cameroun avait sollicité 50 milliards de Fcfa et obtenu 80 milliards Fcfa, le remboursement est aujourd’hui de l’ordre de 75%. Les intérêts des autres engagements du Cameroun en bourse (l’emprunt de 2016) sont également régulièrement payés. Les près de 600 milliards de Fcfa mobilisés jusqu’ici ont permis de financer des projets routiers.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here