La direction des Impôts du Cameroun revendique avoir collecté 1000 milliards de recettes fiscales sur les 990 milliards attendus au premier semestre 2021

0
51

(BFI) – L’information a été annoncée le 16 juillet dernier au cours de la réunion mensuelle de coordination des services centraux et déconcentrés de la Direction générale des Impôts (DGI). L’institution fiscale a collecté 10 milliards de Fcfa de plus que prévus.

Rendu au mois de juillet, la Direction générale des Impôts (DGI), dresse un premier bilan à mi-parcours. Pour le compte de six premiers mois de l’année, elle revendique avoir collecté 1000 milliards de Fcfa de recettes fiscales, hors mis les recettes pétrolières. L’information a été rendue publique le 16 juillet 2021, au cours de la réunion mensuelle de coordination des services centraux et déconcentrés de la DGI.

Les recettes recouvrées durant cette période à travers les banques à la suite des déclarations en ligne, par l’administration sous la tutelle du ministère des Finances sont en hausse de 10 milliards par rapport aux 990 milliards attendus, et de 560 milliards de Fcfa, par rapport à la même période en 2020. Par rapport aux prévisions faites dans la loi de finances 2021, il a été assigné à la DGI un objectif de mobilisation de recettes fiscales non pétrolières de 1 938,1 milliards. L’obtention des recettes de ces six premiers mois intervient dans un contexte de suspension des contrôles auprès des entreprises, d’une part et d’autre part, de persistance des effets de la pandémie à Coronavirus. « Les recettes collectées sont le fruit des déclarations et des paiements spontanés des contribuables », a confié une source interne à la DGI au trihebdomadaire L’Oeil du Sahel.

Ces performances plutôt bonnes de la DGI s’adossent sur le processus de réforme fiscale engagé par cette administration. « Nous avons beaucoup avancé. Les réformes sont bientôt achevées. Notre objectif au départ était de dématérialiser toutes les procédures fiscales partant de l’enregistrement du contribuable au paiement des impôts, en passant par la déclaration des impôts (…) Aujourd’hui, tout est complétement fait en ligne au niveau des grandes, des moyennes, des petites et des micros entreprises des chefs-lieux des régions. Il est possible de s’enregistrer à partir de son téléphone ou de son ordinateur, et de payer l’impôt sans se rapprocher de l’administration fiscale. Car, il n’y a plus de caisse au niveau de l’administration des impôts. Même les différentes attestations fiscales s’acquièrent désormais en ligne », confie Modeste Mopa Fatoing, Directeur général des impôts à EcoMatin.

Il faut rappeler que depuis plusieurs années l’administration fiscale s’est engagée dans un processus de réformes visant à dématérialiser les procédures, pour optimiser et sécuriser les recettes revèle EcoMatin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here