La CSPH adopte un budget 2021 de 60,8 milliards de Fcfa

0
142
csph_immeuble

(BFI) – A l’issue des travaux de la 46eme session ordinaire du conseil d’administration de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph) tenu le 30 décembre 2020 sous la houlette du ministre de Commerce Luc Mbarga Atangana président dudit conseil, l’enveloppe budgétaire de 60,8 milliards de Fcfa a été adoptée pour couvrir l’ensemble des dépenses de l’exercice 2021. Elle sera repartie d’une part entre les dépenses courantes et d’exploitation à hauteur de 51 milliards et les dépenses d’investissement à raison de 57,2 milliards.

L’ordre du jour des travaux a aussi porté sur à l’évaluation de performances de la structure à la date du 30 septembre 2020. Après restitution et examen du rapport, l’office s’est dit satisfaite des dispositions prises par l’organe pour assurer un approvisionnement régulier du territoire national en produits pétroliers et une stabilité des prix desdits produits, malgré le contexte actuel marqué par la covid-19. Le conseil a donc salué, les différents efforts mis en œuvre par la direction générale pour veiller à un recouvrement maximal des recettes d’exploitation, qui a permis de faire face à hauteur de 13,29 milliards, au soutien, au bénéfice des populations, du prix du gaz domestique au stade du consommateur final.

Les travaux ont aussi donné l’occasion au conseil d’adresser ses facilitations à l’endroit du Directeur général Okie Johnson Ndoh pour la qualité des documents fournis. Il lui a aussi été instruit de continuer à garantir l’approvisionnement régulier et le contrôle permanent du marché des produits pétroliers. Il a par ailleurs invité à veiller à la stabilité des prix au profit des consommateurs et de l’économie nationale.

Créée le 10 mai 1974 par décret présidentiel, avec le statut d’établissement public, doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière. L’organisme sera réorganisé par décret présidentiel le 26 août 1998. Placée sous la tutelle du ministère du Commerce, elle a comme partenaires institutionnels, le ministère de l’Energie et de l’Eau et le ministère des Finances. En 2019, la Csph affichait un résultat net de 5,4 milliards en 2019 cette performance de l’entreprise était en baisse de 7,1 milliards par rapport aux résultats réalisés en 2017.

Elle a alors pour mission principale de réguler les prix des hydrocarbures sur l’ensemble du territoire national au travers de la prise en charge partielle ou totale des augmentations des prix desdits produits dans la mesure de ses disponibilités financières. Accessoirement, la Csph participe à toutes les opérations visant la maîtrise de la politique énergétique nationale. Ceci, par une prise de participation dans les domaines de l’exploration, de la production, du raffinage et de la distribution des hydrocarbures. Avec la libéralisation du secteur pétrolier aval depuis 1998, elle assure l’approvisionnement régulier des hydrocarbures sur l’ensemble du territoire national par la régulation des stocks et la régulation des prix. Elle assure également l’arbitrage nécessaire au maintien d’une saine concurrence entre les opérateurs du secteur. Elle prend également en charge la protection du consommateur, à travers deux mécanismes : la stabilisation et la péréquation.

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here