La Beac veut doter la BVMAC d’un plan d’affaires pour renforcer son efficacité

0
287
BVMAC

(BFI) – Dans le cadre de la seconde phase du projet de fusion de la bourse unifiée de la Cemac lancée en juillet 2019, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) recrute un consultant devant élaborer un plan d’affaires 2020-2025, pour la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), dont le siège est basé à Douala, au Cameroun.

La Banque centrale explique que ce plan d’affaires vise la restructuration, l’opérationnalisation et l’accompagnement du démarrage optimal du marché unifié. La direction générale de la BVMAC souhaite ainsi « disposer d’un document écrit selon des normes professionnelles permettant de formaliser la vision, la trajectoire et l’itinéraire de développement de l’entreprise de marché dans un environnement peu préparé et fortement concurrentiel ».

Bien plus, indique l’appel d’offres, malgré l’issue heureuse du processus d’unification des structures du marché financier de la Cemac, notamment les bourses des valeurs mobilières (DSX et BVMAC), force est de constater que le marché financier régional se caractérise encore par : une faible activité du marché primaire comme du marché secondaire, avec seulement 4 sociétés introduites à la cote et 11 obligations en décembre 2019 ; des processus lourds et peu efficaces ; un déficit de culture et de compétence financière ; la faiblesse des financements de long terme ; des barrières légales et réglementaires au développement du marché (libre circulation des capitaux, fiscalité, tarification) ; des émetteurs non ou très peu sensibilisés aux opportunités apportées par le marché financier, etc.

Pour remédier à cette situation, la Beac invite les consultants intéressés par l’appel d’offres à produire les informations sur leur capacité et expérience démontrant qu’ils sont qualifiés pour fournir les prestations (documentation, référence de prestations similaires, expérience dans des missions comparables, disponibilité de personnel qualifié, etc.). Les consultants doivent justifier d’une connaissance et expérience dans le processus d’élaboration de business plan et plan de développement et d’une bonne connaissance de la Bourse et des infrastructures du marché financier au cours des dix dernières années. Le délai de dépôt des candidatures est fixé au 26 mars 2020.

La première phase du processus d’unification du marché financier de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) a été consacrée à la fusion physique et institutionnelle des entités existantes dans cet espace économique. Ce qui a permis d’aboutir à une nouvelle configuration caractérisée par : un régulateur unique (Cosumaf), installé à Libreville ; une bourse unique, issue de la fusion des deux bourses existantes (la BVMAC et la DSX), basée à Douala ; et un dépositaire central unique du marché financier, logé provisoirement à la Beac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here