La BDEAC lance un emprunt obligataire par appel public à l’épargne pour financer les projet de développement en zone Cemac

0
46

(BFI) – Le Président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA et la forte délégation composée des équipes de la BDEAC et du Consortium des Sociétés de Bourse qui l’a accompagnée, s’est rendu le lundi 15 novembre 2021 à Libreville au Gabon où il a procédé au lancement de l’emprunt obligataire « BDEAC 5,60% NET 2021-2028 » à l’Hôtel Radisson. La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités et de nombreux investisseurs du pays.

Cette opération, faut-il le rappeler, est la deuxième phase d’un programme triennal qui prévoit la mobilisation des ressources d’un montant global de 100 milliards FCFA sur le marché financier de la CEMAC, à raison de 10 000 FCFA la valeur nominale d’un titre pour un taux d’intérêt de 5,60% Net sur la durée de l’emprunt qui est de 7 ans. Les souscriptions se font depuis le 15 novembre 2021 et vont se poursuivre jusqu’au 25 novembre 2021 auprès des sociétés de bourses et établissements bancaires membres du syndicat de placement, à travers le formulaire disponible sur le site de la bdeac.

En rappel, les fonds ainsi mobilisés serviront à financer les opérations des secteurs privé et public, adaptées en termes de maturité, de différé et de taux. Ce faisant, la BDEAC contribuera à la diversion économique, à l’inclusion financière des populations et à la redistribution des fruits de la croissance. Ils permettront également de mieux financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du Programme Economique Régional de la CEMAC.

Au nombre des secteurs qui seront impactés, mentionnons ceux de l’Education, du Service et Tourisme, de l’Agro-industrie, de l’Agro-pastoral, des Finances, de la Santé, du Transport, de l’Energie, des Télécommunications, de l’Eau et de l’Assainissement.

Dans son allocution, Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA a non seulement exhorté les investisseurs Gabonais à souscrire massivement à cet emprunt obligataire en vue de participer au développement de l’Afrique Centrale mais il a également invité le Consortium et tous les agents placeurs qui accompagnent la Banque dans cette opération à convaincre les membres de la puissante diaspora à y placer leurs économies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here