Grosse transaction entre Total Gabon et Perenco

0
167
Total Gabon

(BFI) – Total Gabon a conclu un accord pour vendre à Perenco Oil & Gas Gabon des participations dans sept champs offshore arrivés à maturité, ainsi que ses intérêts et le rôle d’opérateur dans le terminal pétrolier du Cap Lopez, pour un montant compris entre 162 et 195 milliards de francs CFA. La transaction est cependant soumise à l’approbation du gouvernement gabonais.

La filiale du groupe pétrolier français au Gabon vient de conclure un accord avec le producteur indépendant Perenco, pour vendre ses participations dans sept champs offshore matures non opérés, ainsi que ses intérêts et le rôle d’opérateur dans le terminal pétrolier du Cap Lopez.

Perenco va payer entre 290 millions et 350 millions de dollars (plus de 162 et 195 milliards de francs CFA), en fonction des prix futurs du Brent. Cependant, rien n’est encore joué puisque l’accord est soumis à l’approbation du gouvernement gabonais. La vente couvre quatre champs dans la région de Grondin : Grondin, Gonelle, Barbier et Mandaros. Les trois autres champs se trouvent à Torpille : Girelle, Pageau et Hylia. La production cédée à Perenco s’élève à environ 8 000 barils de pétrole par jour en 2019.

« Dans le contexte pétrolier actuel volatile, cette transaction permet à Total Gabon d’une part de se concentrer sur ses principaux actifs opérés afin d’en tirer le meilleur parti et d’autre part d’assurer la pérennité du terminal du Cap Lopez en permettant la consolidation des volumes de deux acteurs majeurs au Gabon au sein d’un même terminal, » a déclaré Nicolas Terraz, président du conseil d’administration de Total Gabon.

«Cette transaction démontre notre capacité à valoriser le portefeuille de Total E&P en monétisant des champs matures ayant un seuil de rentabilité élevé», a déclaré le directeur de l’exploration et de la production de Total. «Nous restons pleinement engagés au Gabon à travers nos pôles de production exploités à Anguille-Mandji et Torpille-Baudroie-Mérou, où nous continuons à maximiser la valeur pour toutes les parties prenantes», a annoncé Arnaud Breuillac.

Total Gabon et Perenco n’en sont pas à leur première transaction du genre. En 2017, les deux sociétés pétrolières avaient déjà conclu un accord de 195 milliards de francs CFA, qui impliquait le transfert d’environ 13 000 barils par jour. Perenco a ainsi pris des participations minoritaires dans les champs de Grondin et Torpille, en plus de certains actifs à terre et du pipeline Rabi-Coucal-Cap Lopez.

Présent au Gabon depuis plus de 80 ans dans le domaine de l’exploration-production, Total rassure qu’elle reste engagée comme acteur de l’industrie pétrolière du pays. Et continuera de ce fait à mettre en œuvre toutes les actions pour maximiser la valeur de ses pôles de production opérés d’Anguille-Mandji et de Torpille-Baudroie-Mérou.

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here