Encore six mois pour bénéficier des premiers mégawatts de Lom Pangar

0
42

(BFI) – Les premières turbines devraient tourner à l’horizon mars-avril 2022 pour améliorer la fourniture en énergie électrique dans la région de l’Est notamment.

Le 2 octobre 2021, ouvriers chinois et camerounais s’activent sous le soleil ardent sur le site de construction de l’usine de pied du barrage de Lom-Pangar. En visite de travail sur place, le directeur général d’Electricity Development Corporation (EDC), Théodore Nsangou encourage les travailleurs. Depuis quelque temps, l’assemblage des premières pièces encastrées a débuté. On peut voir des conduites forcées installées.

Ce dispositif permet d’amener l’eau sous pression, du réservoir du barrage, jusqu’aux turbines installées dans la centrale hydroélectrique. Nombre d’autres équipements sont en cours d’acheminement par voie maritime depuis la Chine. Dans le même temps, la partie gros béton (génie civil) est presque achevée, à la satisfaction du top management d’EDC.

Même satisfaction pour ce qui est de la ligne de transport de l’énergie entre Lom-Pangar et Bertoua. A terme, l’usine de pied, avec ses quatre turbines, va permettre la production de quelque 30 MW d’énergie pour électrifier la région de l’Est, entre autres. Le projet intègre également l’électrification rurale de 150 localités et villages, avec un poste de transformation de 90 KV à Bertoua, et des lignes de transport Bertoua-Batouri et Bertoua- Abong-Mbang. « Les perspectives sont bonnes. J’ai effectué une visite sur ce chantier il y a quelques semaines, pour voir l’avancement des travaux. Les conduites forcées commencent à être mises en place. Les perspectives sont d’autant plus bonnes que le reste des équipements est soit sur bateau, soit en train d’être réceptionné. Je pense à tout ce qui est pont roulant, charpente métallique, distributeur, bâche spirale, alternateur, etc. », a indiqué le directeur général.

L’objectif, d’après Théodore Nsangou, est que d’ici décembre, on soit en train d’attaquer les essais d’un certain nombre d’équipements. Ce qui permettra en mars-avril 2022, de faire fonctionner la première turbine.

En marge de cette visite de travail, le DG d’EDC a également vérifié l’évolution des travaux de construction de la cité des éco-gardes du parc de Deng-Deng. Elle comprend une trentaine d’appartements, un bloc administratif… pour améliorer les conditions de travail de ces personnels.

Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here