banniere oil gaz

AccueilFinanceBanquesEcobank, l'héritage d'Ade Ayeyemi

Ecobank, l’héritage d’Ade Ayeyemi

-

(BFI) – Ecobank a augmenté sa part de marché dans plusieurs régions et est devenu un partenaire privilégié des gouvernements et des institutions internationales. Le rapport annuel 2022 atteste des bases solides sur lesquelles le nouveau PDG, Jeremy Awory, peut s’appuyer. Le beau et volumineux rapport annuel bleu d’Ecobank, résumant l’activité de la banque en 2022, se compose de près de 300 pages remplies d’informations utiles abondantes et bien présentées. L’excellente mise en page présente de nombreux tableaux, graphiques, figures, images, photos, portraits, rendant la lecture très agréable malgré l’austérité de certains textes.

Le fait notable est la présence de la banque dans 35 pays d’Afrique et quatre pays sur les marchés internationaux, dont Paris, Londres, Dubaï et Pékin. Sa mission est de contribuer au développement économique et à l’intégration financière de l’Afrique. Ce groupe bancaire panafricain a été fondé en 1985 à Lomé, la capitale du Togo.

Elle fêtera donc ses 40 ans dans deux ans. Le groupe emploie plus de 13 000 collaborateurs de 43 nationalités différentes. Il compte plus de 32 millions de clients et près de 14 millions d’utilisateurs mobiles. Le bilan total s’élève à 29 milliards de dollars, avec des capitaux propres de 2 milliards de dollars. Le montant brut des prêts et avances s’est élevé à 11,521 milliards de dollars, dont une charge de provision de 652 millions de dollars a été constituée. Ecobank a dirigé l’exécution de la plus grande introduction en bourse de l’histoire des marchés de capitaux de l’UEMOA, Orange Côte d’Ivoire, avec une capitalisation boursière de 2,3 milliards de dollars. Le groupe est composé de trois segments d’activité : la banque de financement et d’investissement, la banque commerciale pour les PME et la banque de détail pour les particuliers. L’offre numérique très diversifiée a accéléré la croissance sur tous les canaux numériques. Par exemple, la solution RapidCollect permet aux entreprises d’encaisser des paiements dans toute l’Afrique.

Alain Nkontchou, le président du conseil d’administration, souligne que malgré un environnement difficile, la rentabilité des capitaux propres du groupe a augmenté à 21,1%, le plus élevé depuis dix ans. Il rend hommage à Ade Ayeyemi, PDG à la retraite depuis février 2023, pour sa contribution à la stabilisation d’une institution qui a connu des difficultés dans le passé et lui a permis d’atteindre une rentabilité durable.

Un nouveau chapitre

La banque a augmenté sa part de marché dans plusieurs régions et est le partenaire privilégié des gouvernements et des institutions internationales. Le bénéfice avant impôts s’élève à 540 millions de dollars et le ratio coûts/revenus est tombé à 56,4 %, le plus bas depuis 2000. Le nouveau PDG, Jeremy Awory, s’appuiera sur cette base solide pour réaliser les ambitions de la banque et surmonter ses difficultés défis à venir.

Lors de l’Assemblée générale annuelle des actionnaires, Ade Ayeyemi a exprimé son honneur d’avoir eu le privilège de diriger cette grande institution panafricaine. « Je suis fier de ce que représente Ecobank, de la vision de ses pères fondateurs et du travail de tous les Ecobankers. Nous avons hérité d’un patrimoine unique. C’est maintenant à mon successeur, Jeremy Awori, de faire avancer l’entreprise, en s’appuyant sur ce qui a été accompli. »

Jeremy doit écrire un nouveau chapitre dans l’histoire du groupe. Il reconnaît les immenses opportunités qui existent en Afrique. Il n’hésitera pas à faire preuve d’audace pour incarner la vision panafricaine de la banque.

Le CEO est assisté de 15 membres du Comité Exécutif qui se réunit mensuellement et supervise la gestion quotidienne du groupe et de ses filiales. Ce comité exécutif est composé de personnalités de neuf nationalités africaines différentes. Il est composé du CEO, de quatre directeurs régionaux, de trois Group Executives, du Secrétaire Général, du CFO, et de six officiers et Executives responsables de la conformité, de la gestion des risques, de l’audit et des services généraux, des opérations et de la technologie, et des ressources humaines.

La Fondation Ecobank, dirigée par l’ancien président d’Ecobank Emmanuel Ikazoboh, a été créée en 1997. Son ambition est d’améliorer la qualité de vie des populations africaines. Les pères fondateurs ont souligné dès le début qu’Ecobank ne devait pas seulement être une institution commerciale, mais aussi une institution engagée à agir dans le meilleur intérêt des communautés dans lesquelles elle opère et à contribuer à leur développement social et économique. Ainsi, la Fondation joue un rôle essentiel dans la valorisation de l’image du groupe.

Rédaction
Rédaction
Média multi-support édité par l’Agence Rhéma Service, cabinet de communication et de stratégie basé à Douala, Business & Finance International regroupe des partenaires internationaux issus du monde des médias, des affaires et de la politique, mus par la volonté de fournir une information vraie, crédible et exploitable pour un investissement sûr en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Les plus populaires

Huawei

Huawei dit « jouer sa survie » en 2020, malgré des...

0
(BFI) - Huawei est en forme malgré l'opposition de Washington et les interrogations de l'Union européenne quant au déploiement de la 5G. Le constructeur a connu en 2019...