De nouvelles dragues encours d’acquisition au Port de Douala

0
28
Drague PAD

(BFI) – Le Port autonome de Douala (PAD) négocie l’acquisition de nouvelles dragues chez le constructeur hollandais IHC. En effet, apprend-on de l’autorité portuaire, le directeur général du PAD a eu une séance de travail à Krimpen aan den Ijssel (banlieue de Rotterdam), le 12 mai dernier avec les responsables de Royal IHC, le leader mondial de construction des dragues revèle Investir au Cameroun.

Et pour cause, apprend-on, le Port autonome de Douala est préoccupé par la navigabilité de son espace portuaire et entend le rendre optimal avec l’acquisition de nouveaux engins nautiques et la réhabilitation de certains pour des opérations permanentes de dragage du fleuve Wouri. Entre 2019 et 2020, IHC a déjà livré à l’entreprise publique les dragues Beaver 50 et le Mont Mandara, d’une valeur de 45 milliards de FCFA, fabriquées dans le chantier Krimpen aan den Ijssel.

L’objectif est de réduire drastiquement les coûts exorbitants du dragage qui grevaient considérablement les caisses de l’entreprise. De 1997 à 2018, le PAD déclare avoir dépensé dans cette rubrique un montant de 141,85 milliards de FCFA. Cela fait une moyenne annuelle de près de 6 milliards de FCFA consacrés uniquement à l’entretien des pieds de quai et les plans d’eau au port de Douala. Avec pour objectif de réaliser des gains de plus 10 milliards de FCFA an, dans le domaine du dragage, le Port a créé une régie qui est opérationnelle depuis 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here