Camtel inaugure son tout nouveau DataCenter

0
272
camtel-datacenter

(BFI) – L’opérateur étatique du secteur camerounais des télécoms Camtel (Cameroun Télécommunications) a dévoilé son nouveau centre de données, le datacenter de Zamengoe. Situé à la périphérie de Yaoundé, cette installation de niveau 3 a été présentée comme la plus grande du genre en Afrique centrale.

Ce vendredi 07 Juillet 2020, le Ministre des Postes et Télécommunications Linette Libom li Liken a visité ce nouveau joyeux technologique, le meilleur de la sous-région Afrique centrale.

C’est en 2017 que les travaux de cette vaste infrastructure ont débuté, aujourd’hui, le Datacenter est déjà sur pieds. Il est situé à Zamengoe, dans la région du centre, le département de la Lekié au Cameroun.

Un Datacenter est “Une infrastructure technologique, constituée des équipements électriques d’environnements, des équipements informatiques, de télécommunications, dans le but de fournir des services. Des services informatiques, des services de télécommunications.” a expliqué Hyacinthe Christian Lyep, chef de projet Datacenter de Camtel.

Lors de cette visite, Judith Yah Sunday, Directeur Général de Camtel a fait faire à Madame la Ministre le tour du propriétaire. Tour à tour, Madame la Ministre a sillonné immense complexe qui s’étend sur 3019 m2 constitué de 5 bâtiments de 1785m2.

Madame la Ministre, ce Datacenter est l’un des projets far du deuxième volet du projet national Broadband Network en abrégé NBN2 mené en étroite collaboration avec notre partenaire technique Huawai, avec le soutien inestimable de l’Etat du Cameroun. Ce complexe que vous visitez aujourd’hui, est le meilleur et le plus grand d’Afrique Centrale. Certifié” tiers 3 à la conception.”.

datacenter
Situé à la périphérie de Yaoundé, cette installation de niveau 3 a été présentée comme la plus grande du genre en Afrique centrale.

Le Datacenter est à la pointe de la technologies, Judith Yah Sunday en fait le bref résumé. “Il est constitué de; une salle serveur de 400m2, d’une capacité de 5 cuves, soit 130 bais. Une salle de supervision de 8 positions de travail, un système automatisé de gestion d’énergie de 440 KV, de puissance ondulée avec 3 transformateurs de 800 KVA, 4 groupes électrogènes de 1000 KVA et 40 milles cuves de litres de gasoil. Un système de détection et de lutte contre les incendies, un système de gestion des accès, et des cameras de surveillance.

En ce qui concerne la place que va occuper ce Datacenter dans le paysage des technologies de l’information et de la Communication la Directrice explique. ”Cette infrastructure vient combler un vide réel et enrichir significativement l’écosystème des télécommunications au Cameroun et dans la sous-région Afrique Centrale. Il va contribuer à développer l’économie numérique en facilitant l’accès à l’hébergement des plates formes de services catalyseurs du génie créatif de notre jeunesse. A l’instar des star-up qui dispo dès à présent, d’un outil local sécurisé et plus accessible.”.

Le Cameroun ne verra plus obligé de stoker ses données hors de ses frontières comme c’était le cas en Amérique du Nord, en Asie, mais aussi en Europe, puisque son ancien Datacenter était saturé.

Pour Madame la Ministre, c’est une innovation sécuritaire. “Le constat général est un constat de satisfaction, parce que ce Datacenter permet au Cameroun de satisfaire la demande montante en matière de stockage des datas? Vous voyez qu’avec l’économie numérique, on développe bien des choses. Mais il y a des importantes données et pour la plupart, chacun héberge à l’extérieur et autres et il y va des intérêts du Cameroun qui veut garantir sa souveraineté. Autant que faire ce peu de stocker ses données sur le territoire national. Et la visite qui a été effectué montre que ce datacenter est construit sur la base des dernières technologies qui allient des équipements physiques, mais en même temps le cloud, je crois que c’est une bonne nouvelle pour les nombreuses stars-up. Je peux déjà dire avec assurance à des investisseurs, à des opérateurs qu’ils peuvent déployer des plates formes technologiques et héberger les données au Cameroun à travers ce Datacenter de Camtel qui est très grand”.

Le datacenter fait partie du projet camerounais de réseau national à large bande II et est situé sur un site historique. Zamengoe abrite, en effet, le premier centre de télécommunications par satellite du pays bâti en 1975. Le centre de données dispose d’une capacité de 2 000 térabits et a été financé par le chinois Exim Bank à hauteur de 9,8 milliards de F CFA.

Le projet de construction a été confié à deux sociétés chinoises, la filiale camerounaise de Huawei Technologies et China Shenyang International Cooperation Co. Le complexe s’étend sur une superficie de 3 019 m2 et plusieurs institutions lui ont déjà confié leurs données.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here