Camair-Co met 371 employés en chômage technique pour une durée de 3 mois

0
135
CamairCo

(BFI) – La décision du Directeur général de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), qui congédie 371 des 545 employés date du 19 juin 2020. « La décision prend effet, dès ce 22 juin 2020, jusqu’au 21 septembre prochain. La période de suspension desdits contrats, renouvelable le cas échéant, ne peut excéder 06 mois », clarifie Louis Georges Njipendi Kuotou. 

La crise sanitaire de Covid-19 n’aide pas Camair-Co, déjà en mal de trésorerie. Dans une récente correspondance adressée au ministre des Finances, son directeur général, Louis Georges Njipendi Kuotu, révèle que « la reprise totale de l’exploitation n’est pas envisagée avant trois mois, eu égard aux contraintes financières, mais également à l’indisponibilité de la flotte ».

À date, Camair-Co ne dispose justement d’aucun avion opérationnel. Ses deux MA60 d’antan (déployés sur le marché domestique) requièrent une maintenance ; son unique Bombardier Dash 8 fait l’objet d’une rupture unilatérale du contrat par son loueur Abu Dhabi Aviation, qui réclame des millions d’impayés de frais de location ; ses deux 737-700 (cloués au sol depuis février 2019) attendent désespérément d’être convoyés pour subir une maintenance.

En raison de ce contexte difficile (chiffre d’affaires nul), la compagnie a procédé à la mise en chômage technique de 371 employés pour compter du 22 juin 2020, pour une période de 3 mois renouvelable le cas échéant. Selon la direction de la compagnie, cette mesure « vise notamment à limiter l’accroissement inutile de la dette salariale, réduire les risques de contagion du personnel et maîtriser les charges de fonctionnement ».

Lors d’une simulation faite en avril dernier, Louis Georges Njipendi Kuotu avait indiqué que le coût total du chômage technique sous réserve de la prise en compte des variables du salaire est de 1,479 milliard FCFA. Ce coût est réparti entre le salaire des 206 personnes qui resteront travailler et celui des 371 qui seront mis en chômage technique. Les employés de la compagnie accusent des arriérés de salaires depuis mars 2020.

Une société au bord de la faillite

Sous perfusion depuis des lustres, l’entreprise croupit sous le poids des dettes depuis 2011. Ces dettes sont estimées à près de 35 milliards de FCFA. Les employés aussi revendiquent plusieurs mois d’arriérés de salaires. À l’heure actuelle, les pouvoirs publics sont incapables de payer la somme de 327 milliards de FCFA, destinées au redressement proposé par le cabinet américain Boeing Consulting depuis 2016.

Depuis lors, Camair-Co suffoque. Les observateurs avertis prédisent déjà une triste fin de cette entreprise. En rappel, depuis le mois de mai dernier, la compagnie aérienne de transport national a annoncé la fin du trafic à destination des grandes capitales africaines, notamment les villes de : Dakar, Abidjan, Libreville, Lagos et Ndjamena. De nombreux appareils de transport sont cloués au sol pour des pannes divers et d’autres sont en location.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here