Axa Mansard Nigéria prévoit une réduction de ses revenus d’investissement en 2021

0
58
AXA Mansard

(BFI) – Axa s’attend à maintenir en 2021, le même niveau de bénéfice net qu’en 2020, en raison des mauvaises performances sur l’investissement et d’une hausse des charges. Au taux de change réel cependant, ce sera une perte dans les résultats consolidés du groupe français.

Axa Mansard, la filiale au Nigeria du groupe français Axa, a indiqué dans une note aux investisseurs qu’elle s’attendait cette année à des revenus d’investissement et autres placements de 3,72 milliards de nairas (7,7 millions €). Si cela se confirme, ce serait une baisse de 88,4% en comparaison avec la performance de cet indicateur sur la même période en 2020.

L’entreprise n’a pas donné d’explications majeures à cette prévision de baisse sur les revenus d’investissement et autres placements. Mais on peut noter qu’en 2020, ce segment a été porté par les revenus des investissements sur les titres, ceux provenant des loyers sur les immeubles, les gains sur les valeurs de change et la réévaluation de certains actifs. L’inflation qui est demeurée élevée au Nigeria, dans un environnement des taux de rendement bas sur le marché monétaire et financier local, est une hypothèse qui n’est pas à exclure.

La deuxième mauvaise nouvelle d’Axa Mansard, c’est qu’elle prédit des charges d’exploitation de 9,2 milliards de nairas (19,26 millions €). Elles seraient en hausse de 16,23% par rapport à celles de 2020, en valeur absolue. Il est attendu que ces deux situations impactent négativement les efforts fournis dans les prestations de service d’assurance, qui devraient se traduire par des primes nettes de 53,5 milliards de nairas, et dans ce cas, seront en hausse prévisionnelle de 63,9%. La marge sur contrats d’assurance quant à elle est prévue à 11,9 milliards de nairas (+58,6%).

Ces prévisions mitigées anticipent ainsi sur un bénéfice net de 4,3 milliards de nairas en 2021. C’est presque autant que ce qui a été réalisé en 2020. Consolidé au niveau du groupe Axa premier actionnaire avec 76,48% de participation via sa filiale à 100% Assur Africa Holding, cela risque de se ressentir, en raison de la perte de valeur que subit le naira. Bien que le Nigeria ait en effet renforcé ses réserves de change avec un eurobond de 4 milliards $, sa monnaie continue d’être sous pression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here