Au Cameroun, le Guichet unique offre de nouveaux moyens de paiements électroniques

0
55
GUCE

(BFI) – Le processus de digitalisation des procédures au Guichet unique des opérations du commerce extérieur (GUCE) a franchi un palier supplémentaire avec l’optimisation des paiements électroniques par la diversification des moyens de paiements. Les nouvelles fonctionnalités de la plateforme de paiement du GUCE (e-Payment) dédiée aux opérations du commerce extérieur et son interopérabilité avec le Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (GIMAC) via la firme d’agrégation Trust Pay Way ont été présentées aux banques et aux opérateurs de la monétique vendredi au cours d’une rencontre à Douala.

Lesdits travaux ont permis de montrer le nouveau schéma utilisateur de paiement électronique des droits, taxes, frais et services liés aux opérations du commerce extérieur, et les facilités renforcées qu’il héberge par paiement par carte bancaire, virement de compte à compte, le système Wallet ainsi que le Mobile Money. Les présentations techniques respectives du GIMAC, du GUCE et de Trust Pay Way, ont permis de mettre en évidence les phases suivantes de la mise en service de ces nouvelles fonctionnalités à travers la présentation des services et de l’architecture : la présentation de la tarification, l’intégration et certification du VAS et le Go to market.

Désormais, les usagers ne sont plus obligés de se déplacer physiquement dans les bureaux du GUCE pour effectuer leurs procédures, ceux-ci ayant la possibilité où qu’ils se trouvent de réaliser lesdites transactions financières à partir de la plateforme dédiée e-GUCE. Cette digitalisation des procédures participent de la simplification des procédures du commerce extérieur, notamment pour les pays d’hinterland à l’instar de la Centrafrique et du Tchad dont plus de 80 % du trafic des marchandises transitent en territoires camerounais.

Pour Isidore Biyiha le directeur général du Guichet unique « ce regroupement virtuel des intervenants comporte plusieurs avantages, entre autres, la suppression du contact humain, la réduction des délais des procédures, la traçabilité des opérations en temps réel, la sécurisation des documents et la sécurisation des transactions des recettes ». Une innovation saluée par les agents économiques en ce sens qu’elle apporte de la valeur ajoutée pour le déroulement de leurs activités.

Le directeur général du GIMAC, Valentin Mbozo’o, en saluant cette initiative qui participe à la vulgarisation de la monétique dans la zone CEMAC, a présenté les avancées de l’interopérabilité. Depuis 2015 date de mise en service de la plateforme GIMACPay jusqu’en août 2021, les transactions observent une courbe évolutive, soit plus de 11 millions d’opérations réalisées pour 494 milliards de FCFA (882 millions de dollars) générés.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here