Alios Finances Cameroun lance la dématérialisation des ses actions

0
216

(BFI) – Dans le cadre du processus de dématérialisation des actions engagées par le gouvernement camerounais via la Caisse autonome d’amortissement, le crédit bailleur Alios Finances Cameroun, invite actuellement ses actionnaires à ramener leurs titres à son siège social, situé à Douala. « Les anciens certificats d’actions qu’ils détiendraient jusqu’à ce jour, dans la mesure où ils sont devenus caducs, à la suite des dernières augmentations du capital devraient être actualisés, avant leur soumission au processus de dématérialisation engagé », indique le conseil d’administration.

Cette instance précise que le processus d’actualisation se fait en cohérence avec les dispositions légales prescrites par la loi n° 2014/007 du 23 avril 2014 sur la dématérialisation des valeurs mobilières. D’après ce texte, les valeurs mobilières, c’est-à-dire les actions (parts du capital social d’une entreprise qui donnent droit à des dividendes et au pouvoir de voter en assemblée) ou les obligations (titre de reconnaissance de dettes), doivent être sous forme électronique.

« Les actionnaires pourront prendre connaissance par la même occasion des nouveaux certificats d’actions disponibles au siège, ceci avant leur communication à la CAA, pour la suite du processus de dématérialisation des actions. À cet effet, les actionnaires de la société sont attendus aux jours et heures ouvrables, jusqu’au jeudi 24 décembre 2020 », prescrit le conseil d’administration.

Ce processus de dématérialisation des actions, engagé d’Alios intervient dans un contexte où Richard Evina Obam, le directeur général (DG) de la Caisse autonome d’amortissement (CAA), dépositaire central au Cameroun, a publié le 10 décembre dernier, un communiqué invitant toutes les sociétés émettrices de valeurs mobilières (sociétés anonymes et sociétés par actions simplifiées), qui ne se seraient pas acquittées de leurs obligations de dématérialisation, à se mettre en règle.

À défaut de se conformer, le DG de la CAA déclare que la structure qu’il dirige ne délivrera pas des attestations de dématérialisation de 2021 à annexer à la déclaration statistique et fiscale. Pis, le dépositaire central menace de « vente forcée les titres physiques encore détenus par leurs actionnaires ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here