Akinwumi Adesina, seul candidat à sa propre succession

0
295
Akinwumi Adesina
Akinwumi Adesina, candidat à sa propre succession

(BFI) – Suite à l’appel à candidatures lancé depuis le 1er juillet 2019 à la présidence de la Banque Africaine de Développement (BAD), soit 6 mois au cours desquels de probables candidatures étaient pronostiquées, le nigérian Akinwumi Adesina, 59 ans, était le seul candidat à sa propre succession au 31 janvier 2020 à 17 heures, date butoir du dépôt de candidature à la présidence de l’institution financière.

En février 2019 à Abidjan devant des membres du corps diplomatique accrédités en Côte-d’Ivoire, Akinwumi Adesina avait dressé le bilan et les perspectives de l’institution financière sur le continent. Il disait : « La Banque africaine de développement est au centre des actions menées pour la réussite de cette zone de libre-échange continentale. Nous avons investi plus d’un milliard de dollars pour soutenir le financement du commerce en Afrique », avait confié M. Adesina.

 Il a rappelé que la Banque a notamment investi un milliard de dollars de plus dans AfreximBank, dont 650 millions constituent des lignes de crédit pour le financement du commerce et 350 millions en assurance.

Né le 6 février 1960 au Nigéria, Akinwumi Adesina, a été ministre de l’Agriculture et du Développement rural de son pays de 2011 à 2015, avant d’être nommé président de la Banque africaine de développement (Bad) le 28 mai 2015. Il est issu d’une famille d’agriculteurs de l’Etat d’Ogun. Il effectue des études en économie agricole à l’Université de Ife et obtient sa licence en 1981. Il poursuit ses études aux États-Unis et passe une thèse de doctorat en économie agricole à l’Université Purdue dans l’Indiana aux États-Unis en 1988.

Après ses études, Akinwumi Adesina occupe des fonctions d’économiste dans des institutions agricoles internationales, notamment la Fondation Rockefeller, l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (Agra).

Ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigeria de 2011 à 2015, Akinwumi Adesina s’est fait connaître au Nigeria dans la lutte contre la corruption. Sous son mandat ministériel, grâce à une meilleure gestion des ressources agricoles, les importations alimentaires du pays ont chuté de moitié en 3 ans.

 Pour rappel, Akinwumi Adesina a été élu le 28 mai 2015 pour un mandat de cinq ans par le Conseil des gouverneurs de la Banque lors de ses Assemblées annuelles, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. La continuité de son programme, qu’il avait décliné en 2015 lors de la présentation de sa candidature au poste sera possible.

8ème président de la Bad, il a également au titre de son bilan, lancé le « New Deal pour l’énergie en Afrique ».  Pour la mise en œuvre de ce programme, il a apporté une mise de départ avec un budget de 45 à 50 milliards de dollars supplémentaires, avec pour objectif, financer le raccordement de 130 millions d’Africains au réseau électrique et équiper 75 millions de personnes en systèmes fonctionnant hors réseaux.

André Noir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here