Victoria Oil & Gas renoue avec Eneo pour la livraison du gaz naturel

0
544
Altaaqa

(BFI) – Au Cameroun, le producteur de gaz naturel Victoria Oil & Gas (VOG) a annoncé la reprise, depuis le 22 décembre, des livraisons de gaz naturel au producteur et distributeur d’électricité Eneo. Cette opération s’est faite grâce à un nouvel accord et une liste de conditions contraignantes signées entre les deux parties.

Il faut rappeler qu’en janvier 2018, Eneo a suspendu ses achats de gaz auprès de VOG pour le compte de sa centrale thermique de Logbada, en raison d’une dette de près de 200 millions de dollars qui mine ses finances.

Selon les termes du nouvel accord, les nouvelles livraisons se dérouleront initialement sur une durée de trois ans. Les prix sont quant à eux, inférieurs à ceux du contrat précédent. Ils devraient varier entre 6,75 $ et 6,95 $ par MMBtu. En moyenne, VOG devra livrer 6,1 millions de pieds cubes de gaz par jour avec une base minimale de 4,9 millions de pieds cubes de gaz par jour suivant le mécanisme du Take or pay. Comme le précise NGW, les deux parties se sont engagées à fournir des garanties de paiement appropriées d’ici le 31 janvier 2019.

Victoria Oil And Gas rebondi sur le London Stock Exchange

L’action de Victoria Oil and Gas, une junior pétrolière cotée sur le compartiment alternatif du London Stock Exchange, a bondi de +52,1% sur le marché, dopé par des investisseurs qui ont salué une bonne nouvelle venue du Cameroun. L’entreprise pourrait connaître en effet un boost sur son chiffre d’affaires, après la signature d’un contrat de fourniture de gaz à ENEO, la principale entreprise de distribution d’énergie électrique au Cameroun. « Nous sommes ravis que Gaz du Cameroun (filiale locale de VOG) ait renouvelé son contrat avec ENEO et ait rapidement repris l’approvisionnement en gaz de la centrale de Logbaba à Douala. Alors que la situation en 2018 semblait difficile pour toutes les personnes concernées, l’équipe de direction est restée convaincue qu’une résolution serait trouvée » peut-on lire dans un communiqué officiel.

Avec des prix situés dans une fourchette de 6,75 $ à 6,95 $, l’entreprise entrevoit désormais une année 2019 qui sera marqué par une augmentation de presque 100% de son chiffre d’affaires. La nouvelle est aussi bonne pour BGFI Bank Cameroun, une banque locale qui, en juin 2018 dernier, a dû valider un plan de restructuration d’une dette de 26 millions $ que lui doit l’opérateur gazier.

Par Bouba Yankréo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here