Vers une relance de la mécanisation de l’agriculture au Cameroun

0
285

(BFI) – Exceptionnellement autorisés à tenir une session du conseil d’administration hors des délais réglementaires, les administrateurs du Centre d’études et d’expérimentation du machinisme agricole (Ceneema) viennent de doter cette entreprise publique chargée de promouvoir la mécanisation de l’agriculture au Cameroun, d’un budget biennal (2020 et 2021) de 5 milliards FCFA.

Cette enveloppe sera principalement dédiée à la relance des activités de l’entreprise, en hibernation depuis plusieurs décennies. Concrètement, apprend-on de sources internes à cette structure, il sera prioritairement question de réhabiliter l’antenne Ceneema de Garoua, à l’abandon depuis belle lurette, ainsi que les ateliers de cette structure à Yaoundé.

Cette entreprise publique aux oubliettes depuis des lustres semble donc progressivement reprendre vie depuis le 17 décembre 2019, date de la nomination de nouveaux dirigeants à la tête de ses organes sociaux. Il s’agit de la directrice générale, Andrée Caroline Mebande Bate, et du président du conseil d’administration, Abdou Namba.

Ce changement est d’autant plus historique qu’il est le tout premier depuis la création de cet organisme étatique en 1974, et la nomination à sa tête d’Ernest Roland Ela Evina, dont le nom avait fini par être confondu au Ceneema. La longévité de ce dirigeant a contribué à plonger cette société d’État dans une longue période de léthargie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here