Vers une amélioration des indicateurs de l’Observatoire des forêts d’Afrique Centrale

0
34

(BFI) – Les experts des forêts d’Afrique centrale prennent se sont récemment réuni à Douala, au Cameroun, dans le cadre d’un atelier d’ajustement des indicateurs de l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (Ofac) afin d’identifier de nouveaux indicateurs relatifs aux statistiques environnementales.

Organisées par la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac) en partenariat avec plusieurs autres institutions du secteur, les discussions autour du sujet permettront, entre autres, le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre des politiques d’intégration capables de mesurer les progrès accomplis aux niveaux national et régional ; l’harmonisation de ces données pour un meilleur suivi et évolution de la forêt, l’environnement et la biodiversité.

Il est question pour les participants de faire l’état des lieux des indicateurs actuels renseignés dans le système d’information de l’Ofac ; présenter et examiner les processus au sein des organisations et partenaires en vue d’identifier de potentielles synergies ; examiner les mécanismes de collecte de données de l’Ofac pour les améliorer ; identifier des thèmes pour les prochaines publications de l’Ofac, etc., dans le but d’accroître la cohérence et les synergies dans les efforts de collecte de données en Afrique centrale et améliorer les rapports sur les forêts primaires.

« La révision des indicateurs de l’Ofac, en lien avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), va aider à affiner les informations collectées et enregistrées sur le portail de ladite cellule.  À ce titre, sera élaborée une note d’analyse sur la base de l’état des besoins de suivi par la CEEAC, des indicateurs renseignés dans le système Ofac ainsi que d’autres processus de collecte de données dans la sous-région », a déclaré le secrétaire exécutif de la Comifac, Hervé Martial Maidou.

La formation en format hybride réunit des experts de la Comifac, des représentants de la CEEAC, de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture ; des représentants des projets et programmes mettant en œuvre des processus de collecte et de diffusion de données sur la statistique environnementale…

Créé en 2007, l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale est une cellule spécialisée de la Comifac. Il met à disposition des données actualisées et pertinentes sur les forêts et les écosystèmes de la région, visant la prise de décisions politiques, la promotion d’une meilleure gouvernance ainsi qu’une gestion durable des ressources naturelles.

Omer Kamga

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here