Une Banque africaine d’investissement en énergie en gestation

0
72

(BFI) – Pour faire face aux graves difficultés que traverse l’industrie des hydrocarbures, du fait de la pandémie du coronavirus, les pays africains producteurs de pétrole préparent le lancement d’une banque d’investissement spécialisée dans les énergies.

Niamey a accueilli ce 19 novembre la 39e session du conseil des ministres des pays membres de l’Organisation des Producteurs de Pétrole Africains (APPO), sous la présidence du Premier ministre nigérien, Brigi Rafini. Cette session succède à la rencontre des experts de ladite organisation tenue le mardi précédent à Niamey.

Parmi les décisions qui ont sanctionné ce colloque, on apprend que l’APPO entend organiser dans les prochains mois, le 1er Sommet des Chefs d’États et de Gouvernement de ses pays membres et lancera par la même occasion, une Banque africaine d’investissement en énergie.

Le chef du gouvernement nigérien a salué ces initiatives qui témoignent du dynamisme de cette organisation panafricaine.

Rappelons que la crise engendrée par la Covid-19 a fortement éprouvé le secteur pétrolier dont les cours étaient déjà en chute avant la pandémie. Dans la perspective de la redynamisation de ce secteur Brigi Rafini a exhorté l’organisme à « réfléchir sur des mécanismes innovants de résilience afin de protéger notre secteur pétrolier en ce qu’il constitue un levier de la croissance économique des pays producteurs.»

Prenant la parole à la cérémonie d’ouverture le président en exercice de l’APPO, le ministre nigérien du pétrole Foumakoye Gado, s’est réjoui « de constater que le Conseil des Ministres a approuvé une restructuration et des réformes majeures de l’APPO dont la mission a été achevée avec succès l’année dernière, avec la nomination d’une nouvelle équipe de direction pour relever les défis actuels et futurs de l’industrie pétrolière sur le continent africain ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here